Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: la France veut saisir la Cour pénale internationale

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius (G.) et son homologue russe Sergeï Lavrov (D.), le 17 septembre 2013 à Moscou.
Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius (G.) et son homologue russe Sergeï Lavrov (D.), le 17 septembre 2013 à Moscou. REUTERS/Maxim Shemetov
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La France propose au Conseil de sécurité de l’ONU de saisir la Cour pénale internationale (CPI) sur les atrocités commises en Syrie. Cette proposition doit être mise au vote dans les prochains jours. Déjà, la Russie menace d'y opposer son veto.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Il y a quelques semaines, le Conseil de sécurité s’était penché sur le rapport « César », un document de plusieurs dizaines de milliers de photos d’hommes et de femmes torturés à mort dans les prisons syriennes. La France avait annoncé son intention de saisir la Cour pénale internationale (CPI). Le texte proposé par la France veut autoriser la CPI à enquêter et juger les crimes commis en Syrie par les forces du gouvernement syrien aussi bien que par les groupes armés qui le combattent. Le Conseil des droits de l’homme à Genève a déjà établi une liste de personnes soupçonnées de crimes de guerre et assure détenir des preuves solides. 

 → A (RE)LIRE : Torture en Syrie: 54 000 photos qui montrent l'horreur

Mais les diplomates ne se font guère d’illusion. La Russie mettra sans aucun doute son veto à cette résolution qui doit être mise au vote d’ici la semaine prochaine. L’objectif, affirme-t-on, à l’ONU est avant tout de ne pas laisser la menace du veto russe paralyser toute tentative d’action sur la Syrie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.