Iran / Nucléaire

Nucléaire iranien: pas d’avancée lors des dernières négociations

Siège de l’AIEA à Vienne (Autriche) où se tiennent les négociations sur le nucléaire iranien.
Siège de l’AIEA à Vienne (Autriche) où se tiennent les négociations sur le nucléaire iranien. AIEA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Toujours pas d'accord concernant le programme nucléaire iranien. La quatrième session de négociations entre les « 5+1 » (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni) et l'Iran s'est terminée vendredi à Vienne. Contrairement aux trois réunions précédentes, jugées plutôt fructueuses, cette session s'est achevée sans résultats.

Publicité

Avec notre correspondant à Vienne, Nathanaël Vittrant

Cette fois, les négociations sont entrées dans leur phase dure. Les discussions se sont poursuivies vendredi 16 mai plus tard qu’attendu, sans que les deux parties ne parviennent à une conclusion. A tel point que le traditionnel point presse entre la chef de la diplomatie européenne, Catherine Asthon et son homologue iranien, Javad Zarif, où généralement rien ne se dit vraiment, mais où chacun tente de présenter au monde un visage souriant, n’a pas eu lieu.

Côté américain si on continue de parler de négociations « utiles », le mot du jour est « difficile ». « Les différences à combler sont encore très grandes », explique un diplomate.

En filigrane, les négociateurs occidentaux reprochent aux Iraniens de prendre trop leur temps et de ne pas être prêts à faire les choix difficiles qu’on attend d’eux.
Depuis le début, les négociateurs iraniens évitent les journalistes occidentaux, mais la presse iranienne rapporte l’agacement de Téhéran face aux exigences occidentales jugées disproportionnées. « Le sentiment d’urgence est toujours là », assure une source proche des négociations.

D’ici le 20 juillet, le rythme des réunions devrait d’ailleurs s’accélérer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail