Accéder au contenu principal
SYRIE

Syrie: Damas reconnaît la mort d'un haut gradé

Damas reconnait la mort d'un haut gradé lors de violents combats entre la résistance et l'armée de Bachar el-Assad pour le contrôle d'un petit bastion au sud-est de la capitale.
Damas reconnait la mort d'un haut gradé lors de violents combats entre la résistance et l'armée de Bachar el-Assad pour le contrôle d'un petit bastion au sud-est de la capitale. DR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Syrie, le régime a reconnu la mort de l’un de ses généraux dans les combats. Fait rare : en trois ans de conflit, c'est la première fois que Damas reconnait la mort d'un haut gradé. Une mort intervenue lors de violents combats entre la résistance et l'armée de Bachar el-Assad pour le contrôle d'un petit bastion au sud-est de la capitale.

Publicité

Mleiha est un bastion des rebelles au sud-est de Damas. L’armée syrienne et les miliciens du Hezbollah libanais avaient fait main basse sur cette position tout dernièrement, début mai, lors d'une offensive qui leur avait permis de chasser la résistance syrienne de Homs et des principales localités à la frontière avec le Liban.

Ces dernières 24 heures, coup de théâtre : les rebelles parviennent à reprendre le contrôle de Mleiha. Et c'est à l'issue de ses combats que le général a péri. Mleiha abrite un quartier général de la défense aérienne des forces de Bachar el-Assad. Autrement dit, en ce moment les rebelles tiennent un arsenal conséquent même s'ils ne disposent ni d'avions ni d'hélicoptères.

Rien ne dit que les rebelles tiendront infiniment cette position mais reste que la mort du général pourrait leur regonfler le moral. Pendant que les combats continuent dans la majeure partie du pays, le régime, imperturbable, continue d'appeler les gens à voter pour la présidentielle prévue le 3 juin prochain. Une farce macabre, affirme l'opposition. En raison de combats, près de la moitié des Syriens ne pourront voter, s’ils le veulent vraiment. La guerre en a fait des réfugiés, des déplacés. En fait, ce scrutin ne pourra se tenir que dans les zones contrôlées par le régime.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.