Innovation

Des méduses dans les couches-culottes

Bientôt sur le marché des couches-culottes à partir de la chair de méduses.
Bientôt sur le marché des couches-culottes à partir de la chair de méduses. Ike
Texte par : RFI Suivre
2 mn

De la chair de méduses dans la composition des couches-culottes pour bébés. C’est le pari que fait Cine’al Ltd. La start-up israélienne s'apprête à commercialiser cette « invention » écologique. Il s'agit d'un composant nommé Hydromash, doté d'un super-pouvoir d'imprégnation rapide, avec l'avantage d'être biodégradable.

Publicité

Elles sont le cauchemar des vacanciers des bords de mer, mais pourraient bien révolutionner le monde des protections hygiéniques. Des chercheurs israéliens ont eu l’idée de prélever la chair des méduses, composée à plus de 90 % d’eau, pour les mélanger à des nanoparticules antibactériennes. Le résultat : un composant nommé Hydromash, doté d’un super pouvoir d’imprégnation. Les applications sont multiples. Il peut servir à garnir tout type de protection hygiénique comme le papier toilette, les tampons ou encore les couches-culottes jetables.

3 milliards de couches jetées chaque année en France

Principal avantage : Hydromash est biodégradable et se décompose en moins d’un mois, là où les couches pour bébés mettent un à deux siècles avant de se désagréger. Un atout indéniable, au regard du nombre de couches utilisées et jetées chaque année en France - pas moins de trois milliards, selon l’agence de l’environnement.

Le produit pourrait bientôt se retrouver en magasin. Une start-up israélienne prévoît d’ores et déjà de le commercialiser. Reste à savoir si les clients seront séduits. Mais qu’ils se rassurent sur un point : ces couches à base de méduses n’ont aucune chance de piquer les fesses des nourrissons.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail