Moyen-Orient

Deux Palestiniens tués par l'armée israélienne en Cisjordanie

Un Palestinien jette des pierres vers les troupes israéliennes lors d'échauffourées à Ramallah, en Cisjordanie, le 22 juin 2014.
Un Palestinien jette des pierres vers les troupes israéliennes lors d'échauffourées à Ramallah, en Cisjordanie, le 22 juin 2014. REUTERS/Mohamad Torokman

Au moins deux Palestiniens ont été tués cette nuit, en Cisjordanie : un homme de 36 ans, tué à Naplouse, où l'armée israélienne était déployée, ainsi qu'un jeune homme décédé après avoir été blessé à l'œil lors d'échauffourées avec des militaires israéliens ayant investi le centre-ville de Ramallah, où siège l'autorité palestinienne. Ces incidents interviennent alors que Tsahal recherche toujours trois adolescents israéliens enlevés il y a une semaine près d’une colonie de Cisjordanie.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert.

Les engins de nettoyage de la mairie sont à l'œuvre pour redonner un semblant de normalité à la ville. Des débris jonchent le sol. Dans une rue qui mène à la place centrale de Ramallah, du verre brisé est éparpillé sur le trottoir. Un peu plus loin, ce sont des pavés que des employés communaux ramassent.

Durant la nuit, l'armée israélienne a mené une incursion dans le centre-ville de Ramallah, provoquant la colère de jeunes Palestiniens qui leur ont lancé, selon des témoins, tout ce qui leur passait sous la main. Les militaires israéliens ont répliqué en tirant des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc, mais également à balles réelles.

« Les soldats israéliens ont tué un gamin », croit savoir un habitant, qui préfère rester anonyme. « Ils étaient postés sur un toit et sont restés toute la nuit. Je ne pense pas sérieusement qu'ils étaient venus ici pour chercher les trois Israéliens disparus », lance ce père de famille avant d'aller travailler.

Un groupe d'une trentaine de jeunes manifestants parcourt le centre-ville. Ils dénoncent le meurtre de leur ami. Criant notamment « Dieu est grand », ils sont encadrés de très près par des policiers palestiniens qui craignent de nouveaux débordements. Selon les médias locaux, après le départ de l'armée israélienne de la ville, le commissariat central de Ramallah a été attaqué par des manifestants. Ils reprochaient à l'Autorité palestinienne d'être complice des soldats israéliens.

Depuis une dizaine de jours l'armée israélienne recherche activement trois jeunes Israéliens enlevés près d'une colonie, recherches qui provoquent une poussée de tension en Cisjordanie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail