Israël

Montée de tension dans les Territoires palestiniens

Le corps du jeune Palestinien Mohammed Attallah est transporté à travers la ville de Ramallah, le 22 juin 2014. L'armée israélienne a tué deux Palestiniens dimanche 22 juin 2014.
Le corps du jeune Palestinien Mohammed Attallah est transporté à travers la ville de Ramallah, le 22 juin 2014. L'armée israélienne a tué deux Palestiniens dimanche 22 juin 2014. REUTERS/Mohamad Torokman

Deux Palestiniens ont été tués dimanche matin 22 juin en Cisjordanie. Un homme a été abattu par des militaires israéliens à Naplouse tandis qu'un autre a été tué dans des affrontements avec l'armée israélienne à Ramallah qui poursuit ses opérations de recherches des trois jeunes israéliens enlevés il y a dix jours. Les funérailles de la victime ont dégénéré. La colère monte aussi contre l'Autorité palestinienne, tandis qu'en Israël, on réclame la libération des trois adolescents.

Publicité

Avec nos correspondants à Ramallah et Jérusalem,Nicolas Ropert et Michel Paul

L'opinion publique israélienne est, depuis dix jours, très affectée par l'enlèvement de trois adolescents. Aucune nouvelle des jeunes gens n'a été communiquée depuis leur kidnapping. Conséquence : une montée de la tension en Cisjordanie où il a eu lieu. Des soldats israéliens ont abattu un Palestinien souffrant de troubles mentaux qui s'était approché d'eux lors d'un raid dans un camp de réfugiés en Cisjordanie.

Affrontements après les funérailles

Un autre Palestinien a été tué durant de violents affrontements à Ramallah. Les proches de Muhammad Tarifi ont porté son corps à la sortie de la mosquée, rapporte notre correspondant sur place qui a suivi ses funérailles. La foule a crié des slogans, en a appellé à Dieu. Des portraits de la victime ont été dressé sur les murs et les voitures des Palestiniens réunis ici. Le jeune homme a été tué dans la nuit de samedi à dimanche alors que l'armée israélienne prenait position dans Ramallah, provoquant la colère de manifestants. Des jeunes s'en sont ensuite pris aux forces de l'ordres palestiniennes, coupables, selon ce militant, de complicité avec l'armée israélienne :

« Nous sommes très en colère contre l'Autorité palestinienne. Ils travaillent en coordination avec les Israéliens, ils les aident. Et maintenant, alors que les Israéliens envahissent Ramallah, ils ne font rien pour éviter que les Palestiniens soient tués. C'est leur boulot de protéger les Palestiniens : ils sont la police palestinienne. S'ils ne protègent pas les Palestiniens quand l'armée israélienne envahit, ils n'ont pas besoin de voiture, ni d'officiers ni de personne, ils devraient tous démissionner. Ils ne sont que des sous-traitants de l'armée israélienne, ils font le boulot des Israéliens, c'est la seule raison pour laquelle ils sont là. »

« Preuves irréfutables »

A la fin de la procession, des échauffourées ont éclaté à proximité d'une implantation juive située en amont du cimetière. Depuis le début de l'opération militaire pour retrouver les trois étudiants israéliens enlevés, quatre Palestiniens ont été tués dans l'ensemble de la Cisjordanie.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a déclaré lors du Conseil des ministres qu'il disposait de « preuves irréfutables » de l'implication du Hamas dans cette affaire. Et qu'il avait l'intention de les rendre publiques sous peu. Enfin, une gigantesque campagne de soutien aux trois adolescents a été lancée sur internet, avec un slogan : « Rendez-nous nos enfants ».

Raids israéliens en Syrie

Un jeune Arabe israélien qui accompagnait son père sur son lieu de travail sur le plateau du Golan a été tué par un missile anti-char tiré depuis le territoire syrien. L'aviation isarélienne a répliqué dans la nuit par des raids au-dessus de positions syriennes. « L'armée israélienne a ciblé neuf positions de l'armée syrienne en réponse à l'attaque émanant de Syrie et qui a tué un adolescent israélien et blessé deux autres civils israéliens, a indiqué un communiqué militaire. Les sites visés incluent des QG militaires syriens et des rampes de lancement. Les cibles ont été atteintes. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail