ONU / ISRAEL

Un Israélien élu au comité de décolonisation de l’ONU

En coulisses, les diplomates occidentaux ont du mal à justifier leur choix.
En coulisses, les diplomates occidentaux ont du mal à justifier leur choix. REUTERS/Carlo Allegri
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un Israélien a été élu au comité de décolonisation de l’ONU. Certains pourraient croire à une plaisanterie, c’est pourtant très officiel. Et les pays arabes sont furieux.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

C’est une bizarrerie de plus dans la galerie déjà très garnie de l’ONU. Le quatrième comité de l’Assemblée générale, celui chargé notamment de la décolonisation et des réfugiés palestiniens vient de se doter d’un vice-président… israélien. Mordehai Amohaï était soutenu par le groupe des Occidentaux, dont l’Union européenne et les Etats-Unis qui ne ménagent pas leurs critiques et leur ironie lorsque Cuba ou l’Iran sont élus par exemple au conseil des droits de l’homme.

Furieux, les pays arabes ont demandé et perdu un vote, qualifiant cette nomination de « honte » pour l’ONU à un moment où Israël intensifie la colonisation des territoires palestiniens.

Difficile justification

A l’ONU, les diplomates occidentaux ont du mal à justifier ce choix. Le Royaume-Uni, qui préside le groupe, explique que Mordehai Amohaï est élu pour sa capacité personnelle et non nationale et qu’il se doit de faire preuve d’impartialité et de professionnalisme. En coulisses, un diplomate reconnaît un choix aberrant mais explique que les Israéliens sont souvent ostracisés à l’ONU et qu’il fallait bien leur donner un siège quelque part.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail