Proche-Orient

Israël: 80 détenus palestiniens cessent leur grève de la faim

Manifestation de Palestiniens en faveur de la libération des prisonniers détenus par Israël.
Manifestation de Palestiniens en faveur de la libération des prisonniers détenus par Israël. DR

Les prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis plus de deux mois ont suspendu leur mouvement. Un accord a été conclu entre les détenus et l'administration pénitentiaire israélienne. Des prisonniers qui dénoncent leur absence d'inculpation et de jugement. Cette grève de la faim était la plus longue jamais connue dans les prisons israéliennes. Mais son arrêt a un goût amer : les prisonniers souhaitaient interdire l'usage de la détention administrative. Ils n'ont pas gagné sur ce point.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert

Le ministre palestinien des Affaires sociales tente de faire bonne figure devant les journalistes. Shawqi Issa vient d'annoncer la fin de la grève de la faim des 80 prisonniers qui avaient cessé de s'alimenter depuis plus de soixante jours. Mais la première des revendications, la fin des détentions administratives, ne fait pas partie des concessions israéliennes.

« C'est vrai que ce point n'a pas été remporté avec cette grève de la faim, a-t-il déclaré. Mais nous n'avions que peu d'espoir là-dessus. Les grévistes avaient de nombreuses demandes. Dans toute lutte, toutes les revendications ne peuvent pas être satisfaites. Mais nous continuons notre combat pour mettre fin à cet usage de la détention administrative par Israël. »

Membre de l'ONG de défense des prisonniers palestiniens Adaameer, Randa Wahbe veut voir le côté positif de cette mobilisation : « Cette grève de la faim a montré le courage des prisonniers palestiniens malgré toutes les violations qu'ils subissent quotidiennement, en particulier pendant cette grève de la faim : placement à l'isolement, violences, interdiction des visites des familles, interdiction des visites d'avocats... Donc pour moi, on ne peut pas dire que cette grève de la faim a été un échec ! ».

Ces dernières semaines, 360 Palestiniens ont été arrêtés dans le cadre de l'opération visant à retrouver les trois israéliens kidnappés en Cisjordanie. Plus de 150 d'entre eux sont désormais détenus administrativement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail