ISRAEL / TERRITOIRES PALESTINIENS

Netanyahu «déterminé» à détruire la totalité des tunnels de Gaza

Des soldats israéliens tirant un obus de mortier, à proximité de la bande de Gaza, le 31 juillet 2014.
Des soldats israéliens tirant un obus de mortier, à proximité de la bande de Gaza, le 31 juillet 2014. REUTERS/Baz Ratner
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Après la journée de mercredi, l’une des plus sanglantes depuis le début des hostilités, Israël affirme sa volonté de poursuivre son opération « Bordure protectrice ». Ce jeudi 31 juillet, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a déclaré être « déterminé » à détruire la totalité des tunnels de Gaza, « avec ou sans le cessez-le-feu ».

Publicité

 ■ Bilan des combats

Au 24e jour d’un conflit dévastateur, au moins 13 Palestiniens, dont deux femmes, ont péri dans les bombardements. Treize autres, touchés par de précédentes attaques, ont succombé à leurs blessures. De nouveaux corps ont également été retirés des décombres près de Khan Younès, selon les services de secours.

Au total, le bilan du côté palestinien est désormais de 1 435 morts et de plus de 8 100 blessés, en grande majorité des civils, selon les secours. Plus de 245 enfants figurent parmi les morts, selon l'Unicef.

■ La fermeté de Benyamin Netanyahu

A l'ouverture d'une réunion gouvernementale ce jeudi matin, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a assuré que la destruction des tunnels est désormais l'objectif principal de cette opération militaire.

« Tsahal continue à œuvrer à l'heure actuelle de toute sa force à Gaza. Nos soldats continuent de neutraliser les tunnels terroristes.Jusqu'à présent nous en avons éliminer des dizaines. Et nous sommes déterminés à mener à bien cette mission avec ou sans cessez-le-feu. Et c'est pourquoi je n'accepterai aucune proposition qui ne permettrait pas à l'armée de terminer ce travail important pour la sécurité du pays », a déclaré le Premier ministre devant la presse.

L'armée israélienne a fait savoir qu'elle avait découvert, à ce jour, une trentaine de ces tunnels dits « offensifs », et qu'elle en avait détruit la moitié. Toujours selon Tsahal, il lui suffirait de quelques jours supplémentaires pour parvenir à ses fins.

L'Etat hébreu estime que l'arsenal de roquettes détenu par les factions palestiniennes a été utilisé ou détruit aux deux tiers.

■ 16 000 réservistes supplémentaires

Israël maintient une pression militaire maximale sur la bande de Gaza. Le gouvernement a mobilisé 16 000 réservistes supplémentaires - soit un total de 86 000 mobilisés - susceptibles de relever les soldats déjà engagés.

Par ailleurs, Israël a obtenu le feu vert de son allié américain pour un réapprovisionnement en munitions. Une demande avait été envoyée le 20 juillet pour faire face à la baisse des stocks. Elle a été acceptée par Washington et justifiée par la volonté de « garantir la sécurité d'Israël ».

■ Les négociations se poursuivent

Toutes ces décisions prises par Israël risquent de porter un coup à un éventuel succès des efforts diplomatiques. Malgré tout, les négociations se poursuivent.

Hier, mercredi 30 juillet, une délégation israélienne s'est rendue au Caire pour y rencontrer les médiateurs égyptiens. Une délégation palestinienne pourrait se rendre également aujourd'hui dans la capitale égyptienne.

De son côté, le secrétaire d'Etat américain John Kerry demeure optimiste. A propos d’un cessez-le-feu, le chef de la diplomatie américaine a déclaré : « Les Etats-Unis gardent l'espoir qu'il peut être obtenu et le plus tôt sera le mieux. »

Mais ces efforts ne semblent pouvoir aboutir, rapidement en tous cas, à la conclusion d'un cessez-le-feu durable entre Israéliens et Palestiniens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail