Accéder au contenu principal
Irak

L'Irak a enfin un gouvernement pour faire front uni face à l'EI

Le nouveau Premier ministre Haïdar al-Abadi au Parlement irakien, lundi 8 septembre.
Le nouveau Premier ministre Haïdar al-Abadi au Parlement irakien, lundi 8 septembre. REUTERS/Ahmed Saad
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’Irak avait jusqu’à ce mardi pour se doter d’un nouveau gouvernement. C’est chose faite. Le Parlement irakien a approuvé lundi soir un gouvernement dirigé par Haïdar al-Abadi, désigné le 11 août dernier pour former un cabinet d’union. Toutefois, quelques postes restent vacants, dont les portefeuilles clés de l’Intérieur et de la Défense. Le Premier ministre a demandé au Parlement un délai d’une semaine pour les attribuer. Entretemps, il assurera l’intérim lui-même.

Publicité

L’Irak a fait un pas important vers la stabilité politique. Le nouveau gouvernement doit permettre de rassembler toutes les communautés du pays, déchiré par les violences des jihadistes de l’organisation radicale de l’État islamique. Les élus du Kurdistan irakien, dont les relations avec le gouvernement central sont difficiles, ont hésité à rejoindre la session du Parlement mais sont finalement venus eux aussi.

La communauté internationale aura désormais un interlocuteur unique, condition indispensable pour organiser les opérations contre l’État islamique de manière efficace.

Le président américain Barack Obama entend présenter mercredi un « plan d’action » contre cette organisation. Le plan devrait être fondé sur le principe d’une coalition internationale sans l’envoi de troupes américaines au sol, d’où la nécessité d’une coopération efficace des autorités irakiennes et de leur véritable représentativité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.