Qatar

Des dirigeants des Frères musulmans égyptiens en exil quittent le Qatar

Amr Darrag fait partie des dirigeants des Frères musulmans égyptiens qui vont quitter le Qatar
Amr Darrag fait partie des dirigeants des Frères musulmans égyptiens qui vont quitter le Qatar al-Jazira

Plusieurs membres des Frères musulmans égyptiens qui sont en exil au Qatar vont devoir quitter l'émirat. Doha subit de fortes pressions pour cesser de soutenir cette organisation. En mars, l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et Bahrein ont rappelé leurs ambassadeurs respectifs au Qatar, à cause du soutien de ce dernier aux Frères musulmans. L'Emirat fait un pas de plus aujourd'hui pour montrer sa bonne volonté.

Publicité

Avec notre correspondante à Doha, Laxmi Lota

La crise diplomatique avec ses voisins était presque réglée. Il manquait un geste fort du Qatar pour prouver ses bonnes intentions. C'est désormais chose faite. C'est un dirigeant de la confrérie qui l'écrit sur sa page Facebook : « Plusieurs membres des Frères musulmans vont quitter le Qatar pour éviter tout désagrément à ce pays ».

L'homme indique que certaines figures du parti de la Liberte et de la justice, l'organe politique de l'organisation, ont accepté de délocaliser leurs bureaux à l'extérieur du pays. C'est la Turquie qui devrait accueillir les exilés.

La confrérie est interdite en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis. Deux pays qui reprochent à Doha de déstabiliser la région en soutenant les Frères égyptiens. Le Qatar a été sommé de rentrer dans le rang : s'éloigner des islamistes afin que les pays du Golfe restent unis face à une autre menace, l'Etat islamique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail