Israël / ONU

Pour Netanyahu, l’Iran est plus dangereux que le groupe Etat islamique

Benyamin Netanyahu à la tribune de l'ONU, le 29 septembre 2014.
Benyamin Netanyahu à la tribune de l'ONU, le 29 septembre 2014. REUTERS/Mike Segar

Ce lundi 29 septembre à la tribune de l’ONU, le Premier ministre israélien a mis en garde contre un Iran doté de l’arme nucléaire. Il a également insisté sur le fait qu’il ne voyait aucune différence entre ses deux bêtes noires : l’Iran et le Hamas, et les jihadistes de l’organisation État islamique.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

Chaque fois qu’il monte à la tribune de l’ONU, Benyamin Netanyahu consacre son discours à la priorité numéro 1 de la politique étrangère israélienne : empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire. Cette fois, le Premier ministre israélien a voulu convaincre l’Assemblée générale que l’Iran est plus dangereux encore que l’organisation État islamique.

« Laisseriez-vous le groupe Etat islamique enrichir de l’uranium ou développer des missiles intercontinentaux ? Non ! Alors vous ne devez pas laisser l’État islamique d’Iran le faire. Vaincre le groupe Etat islamique et laisser l'Iran obtenir la bombe atomique serait comme gagner une bataille et perdre la guerre », a lancé le chef du gouvernement israélien.

Benyamin Netanyahu a aussi répondu à Mahmoud Abbas qui l’a accusé d’avoir mené « une guerre de génocide » à Gaza. Il a également défendu les frappes israéliennes sur le Hamas à Gaza comme faisant partie du même combat, selon lui, que celui contre l’organisation État islamique en Irak et en Syrie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail