Irak

Irak: l'organisation EI en passe de contrôler al-Anbar

Des soldats de l'armée irakienne en plein combat contre des jihadistes de l'organisation Etat islamique, le 25 septembre, dans la province de Diyala.
Des soldats de l'armée irakienne en plein combat contre des jihadistes de l'organisation Etat islamique, le 25 septembre, dans la province de Diyala. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Malgré la campagne de bombardements menée par les Etats-Unis contre l’organisation Etat islamique en Irak, les jihadistes continuent de gagner du terrain dans ce pays et surtout dans la province d’al-Anbar située au nord ouest de l’Irak. Dans cette région, fief terroriste, l’armée irakienne est sur le point de perdre l’une de ses dernières positions.

Publicité

A al-Anbar, les combattants de l’Etat islamique circulent en toute liberté. Ils contrôlent plusieurs villes de cette province et ne semblent inquiétés ni par les bombardements américains, ni par les troupes irakiennes au sol.

Dans cette région, les jihadistes sont durablement installés et progressent même en lançant régulièrement des offensives contre une armée irakienne totalement déstabilisée.

A Bagdad, le constat est amer. Les combattants de l’organisation Etat islamique maitrisent mieux le terrain que les forces gouvernementales pourtant appuyées par des frappes aériennes américaines.

Deux mois après avoir lancé ces raids contre les terroristes de l’Etat islamique, les Etats-Unis assistent toujours à la déroute de l’armée irakienne.

Aucun progrès n’est enregistré sur le terrain. A Washington les responsables le reconnaissent que la batille est rude, mais il est hors de question de déployer les 1400 militaires américains présents dans ce pays. C’est aux Irakiens eux-mêmes de se battre pour se sortir de cette situation, affirme le porte-parole du Pentagone.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail