Israël

En Israël, les femmes, cible préférée des ultra-orthodoxes

Des juifs ultra-orthodoxes en prière.
Des juifs ultra-orthodoxes en prière. REUTERS/Finbarr O'Reilly
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des bus ont été vandalisés parce qu'ils servent de support à une campagne d'affichage où figurent des femmes. Cela se passe à Jérusalem, dans des quartiers ultra-orthodoxes.

Publicité

Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

L’affiche trône à l’arrière des bus de Jérusalem. On y voit deux jeunes filles tenant des rouleaux de la Torah devant le Mur des Lamentations. Il s'agit d'une campagne pour la promotion de l’égalité hommes-femmes dans les pratiques religieuses. L'affiche a été détruite.

« Il y a eu des arrachages d’affiches sur les bus, raconte Sylvie Rosenbaum, de l’Association des « Femmes du Mur », à l’origine de la campagne. Des slogans ont été changés pour les tourner en connotations sexuelles et vulgaires. Tout ça est absolument inacceptable. »

Qui organise ça ? Qui fait ça ? « J’imagine que c’est un public mécontentent, donc c'est-à-dire des religieux, des ultra-orthodoxes. Pour eux, une femme n’a pas le droit de s’exprimer, elle n’a pas le droit de se montrer… » Les ultra-orthodoxes n’apprécient pas les féministes de l’Association. Mais ils ne supporteraient pas non plus la moindre représentation de femme sur une affiche.

Une autre campagne sur des bus en a fait les frais récemment, arrachée, elle aussi. La compagnie de bus de Jérusalem a d’ailleurs, durant des années, évité de mettre des femmes à l’affiche pour ne pas provoquer la colère des ultra-religieux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail