Accéder au contenu principal
Egypte/Gaza

Création d’une zone tampon à la frontière entre l’Egypte et Gaza

L'Egypte souhaite établir une zone tampon à sa frontière avec la bande de Gaza.
L'Egypte souhaite établir une zone tampon à sa frontière avec la bande de Gaza. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa
Texte par : RFI Suivre
1 mn

L’armée égyptienne a commencé ce mardi 28 octobre à établir une zone tampon pour sécuriser sa frontière avec la bande palestinienne de Gaza, après l’attaque meurtrière qui a coûté la vie à 30 militaires vendredi. Une opération qui implique l’évacuation de tous les habitants de cette zone, principalement des Bédouins.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Si la longueur de la zone tampon est de 15 km et s’étend tout au long de la bande de Gaza, sa profondeur n’a pas encore été clairement définie. Pour le moment il semble qu’elle soit de 300 à 500 mètres, mais certains experts militaires parlent d’une profondeur de 7 km. Une zone principalement habitée par des milliers de Bédouins, et où débouchent tous les tunnels de contrebande avec Gaza.

Maisons, fermes et même mosquées masquent le plus souvent les entrées de tunnels qui sont devenus la principale ressource économique des Bédouins de la région. Mais, selon les autorités égyptiennes, ces tunnels servent aussi au passage et à l’armement des jihadistes qui attaquent l’armée et la police depuis la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi.

Les habitants de la région doivent être relogés plus à l’Ouest, et dédommagés par l’Etat. Une opération dénoncée par des organisations de défense des droits de l’homme, mais soutenue par une trentaine de partis politiques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.