Accéder au contenu principal
Irak/Arabie saoudite

Le président irakien à Riyad, signe d’une détente des relations

Le président irakien Fouad Massoum lors de sa rencontre avec le Grand Ayatollah Cheikh Bashir Hussein Najafi, à Najaf le 11 novembre.
Le président irakien Fouad Massoum lors de sa rencontre avec le Grand Ayatollah Cheikh Bashir Hussein Najafi, à Najaf le 11 novembre. AFP PHOTO / HAIDAR HAMDANI
Texte par : RFI Suivre
1 min

Le président irakien Fouad Massoum est, ce mardi 11 novembre, en visite à Riyad. Cette visite en Arabie saoudite est une première pour un responsable irakien après de longues années de froid entre les deux pays voisins. Principale raison : des tensions politiques et confessionnelles entre le Royaume saoudien sunnite et l’ancien Premier ministre irakien, le chiite Nouri al-Maliki.

Publicité

Les relations entre l'Arabie saoudite et l'Irak ont connu des années de tension. Bien avant la chute de Saddam Hussein les deux pays se sont toujours considérés comme des concurrents. Au cœur de leur différend : l’hégémonie régionale.

A partir de l’invasion américaine en 2003 et la mise en place d’un pouvoir chiite à Bagdad, la situation s’est davantage dégradée. Les nouvelles autorités irakiennes liées à l’Iran sont devenues une fois pour toutes la bête noire du Royaume saoudien. Riyad reproche au Premier ministre de l’époque, le chiite Nouri al-Maliki, de mener son pays au bord du gouffre par sa politique d'exclusion des sunnites.

Fin 2013, les choses empirent lorsque Nouri al-Maliki désigne les Saoudiens comme les principaux responsables du jihadisme en Irak et en Syrie. Il faut attendre cet été, le mois d’août et la nomination d’un nouvel exécutif en Irak pour constater un apaisement.

Le chef de la diplomatie saoudienne le prince Saoud al-Fayçal, se félicite alors du remplacement de Nouri al-Maliki. Les ennemis d’hier semblent vouloir tirer un trait sur le passé. Ils concrétisent leur rapprochement par la visite ce mardi du président irakien Fouad Massoum à Riyad.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.