Accéder au contenu principal
EI

Qui est Maxime Hauchard, le jihadiste français de 22 ans?

Maxime Hauchard. Capture d'écran de la vidéo diffusée par l'organisatiosation Etat islamique.
Maxime Hauchard. Capture d'écran de la vidéo diffusée par l'organisatiosation Etat islamique. DR.
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Il est « très probablement » l'un des bourreaux qui figurent dans la vidéo diffusée hier par l'organisation Etat islamique, qui montre la décapitation d'un humanitaire américain de 26 ans, Peter Kassig. Le parquet parle d' «indices circonstanciés». Lui est à peine plus jeune. Qui est Maxime Hauchard ? Comment ce Français originaire de Normandie a-t-il sombré dans l'horreur ?

Publicité

Paris confirme la très forte probabilité qu'un Français figure sur la vidéo diffusée ce dimanche 16 novembre par l'organisation Etat islamique, dans laquelle est mise en scène la décapitation de Peter Kassig.

Maxime Hauchard, 22 ans, originaire d'un petit village normand, est plus connu en Syrie sous le nom de Abou Abdallah al Faransi.

Converti à l'islam, il est entré en religion à l'âge de 17 ans. Le jeune homme serait parti en Syrie en août 2013 après un séjour en Mauritanie en 2012, a expliqué ce lundi matin le ministre français Bernard Cazeneuve, lors d'une conférence de presse :

Maxime Hauchard est basé dans la ville de Raqqa, capitale de l'organisation EI, en Syrie. Il s'est, à une époque, beaucoup affiché sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook, en postant des photos de lui en armes.

Maxime Hauchard.
Maxime Hauchard. DR.

C’est notamment ce qui a permis à RFI de l’identifier facilement. Dans la dernière vidéo de décapitation de masse de l’organisation Etat islamique, Maxime Hauchard apparaît à visage découvert. Il décapite lui-même un soldat du régime syrien.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé que le jeune homme fait déjà l’objet d’une enquête judiciaire et selon le Parquet, ce lundi midi, des « indices circonstanciés » confirment l'implication du Français dans les décapitations mises en scène sur les vidéos. Bernard Cazeneuve s’est adressé aux jeunes de France, principale cible de la propagande de ces groupes, selon lui. Il les a appelés à ne pas rejoindre ceux qu’il a qualifiés de « prêcheurs de haine », avant de se féliciter du fait que la loi visant à empêcher les départs vers la Syrie et l’Irak ait été publiée au Journal officiel vendredi dernier. Il sera donc désormais possible d'établir une interdiction administrative du territoire à ceux qui seraient tentés de rejoindre les zones de combat, comme l’avait fait Maxime Hauchard.

Des vérifications sont en cours pour déterminer si un autre Français, originaire de province, figure aussi dans la vidéo.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.