Accéder au contenu principal
EI

Les parents de l'otage américain Peter Kassig prônent l'apaisement

Paula et Ed Kassig ont tenu à s'adresser à la presse, le 17 novembre 2014 à Indianapolis.
Paula et Ed Kassig ont tenu à s'adresser à la presse, le 17 novembre 2014 à Indianapolis. REUTERS/Brent Smith
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Alors que les experts analysent la vidéo de l’exécution de Peter Kassig qui est fort différente de celles des précédentes, les parents du travailleur humanitaire capturé l’an dernier par les jihadistes ont fait une brève déclaration devant la presse. Ils ont rendu hommage à l'engagement de leur fils, « son désir d'alléger » les souffrances du peuple syrien, et ont délivré un message d'apaisement.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Paula et Ed Kassig ont fait preuve d’une remarquable dignité depuis qu’ils ont appris la mort de leur fils Peter, brutalement exécuté par l’Etat islamique dimanche. Dans leurs déclarations, ils ont évité tout propos qui soit de nature à enflammer les esprits. Ils veulent que le monde se souviennent plus de l’oeuvre altruiste de la victime que de la barbarie révoltante de ses bourreaux.

« Au lieu de laisser la noirceur le décourager, il a choisi de croire dans le Bien, en lui et chez les autres. La vie de Peter est la preuve qu’il a eu raison: une personne peut faire la différence ». « Nos coeurs sont meurtris », a ajouté Paula Kassig, « mais ils guériront », affirmant qu’en fin de compte « le Bien prévaudra comme Dieu, aux noms divers, prévaudra ».

Ed Kassig a pour sa part demandé aux Américains et à toux ceux qui ont connu Abdu Rhaman, le nom adopté par Peter après sa conversion à l’Islam, de prier au coucher du soleil pour lui. Et il a ajouté, «Priez aussi pour tous ceux qui, en Syrie, en Irak et à travers le monde, sont détenus contre leur volonté». Dans un esprit d’apaisement, la famille va organiser un service à la mémoire de Peter Kassig, réunissant chrétiens et musulmans.

Peter Kassig était détenu depuis un an par l'organisation Etat islamique. Originaire de l’Indiana, ancien ranger de l'armée américaine, il avait combattu en Irak en 2007, avant de se tourner vers l'humanitaire pour monter une association d'aide aux réfugiés syriens, Special Emergency Response and Assistance.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.