Accéder au contenu principal
EI / France

EI: «Ce n'est pas moi dans la vidéo», assure Mickaël Dos Santos

Âgé de 22 ans, Mickaël Dos Santos est originaire de Champigny-sur-Marne, en banlieue parisienne.
Âgé de 22 ans, Mickaël Dos Santos est originaire de Champigny-sur-Marne, en banlieue parisienne. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : David Thomson
2 mn

C'est une information RFI. Plusieurs sources au sein de l'organisation Etat islamique que nous avons contactées contestent que Mickaël Dos Santos figure sur la vidéo de décapitation collective diffusée dimanche 16 novembre. Sur Twitter, l'intéressé nie également. Pourtant, ce mercredi, le parquet de Paris disait l'avoir identifié.

Publicité

Depuis hier, cinq jihadistes de l'organisation État islamique ont été contactés par RFI. Tous démentent que la personne identifiée par les autorités comme étant le second bourreau français soit bien Mickaël Dos Santos. Sur Twitter, Dos Santos a lui-même démenti : « J'annonce clairement que ce n'est pas moi dans la vidéo ».

Hier, pourtant, le parquet de Paris parlait d'« indices précis et concordants » permettant d'identifier ce converti français d'origine portugaise âgé de 22 ans comme étant bien le second Français de la vidéo de décapitation de masse de l'organisation État islamique. C'est donc la parole des jihadistes contre celle des autorités françaises. Celles-ci fondent notamment leur identification sur le témoignage de la propre mère de Dos Santos. Selon l'AFP, celle-ci l'aurait reconnu et se serait même effondrée. Les jihadistes du groupe EI affirment qu'il s'agirait en fait d'un combattant de nationalité syrienne connu sous le nom d'« Abu Umarayn ».

Ces dénégations renforcent les doutes avancés par des spécialistes, comme le chercheur Romain Caillet ou le journaliste de France 24 Wassim Nasr. Ces deux arabophones notent que dans la vidéo, le bourreau présenté comme français s'exprime dans un arabe syro-libanais parfait. Or, peu de jihadistes français sont véritablement arabophones. Ces deux experts notent par ailleurs des différences physiques au niveau du nez, des cheveux et même des yeux entre le personnage de la vidéo et le Mickaël Dos Santos.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.