Accéder au contenu principal
Irak

L'organisation Etat islamique marque le pas en Irak

Des miliciens sunnites s'apprêtent à combattre l'organisation de l'Etat islamique, à Ramadi (Irak), le 16 novembre 2014.
Des miliciens sunnites s'apprêtent à combattre l'organisation de l'Etat islamique, à Ramadi (Irak), le 16 novembre 2014. REUTERS/Ali al-Mashhadani
Texte par : RFI Suivre
1 min

En Irak, les combattants jihadistes de l'organisation Etat islamique échouent à s'emparer du centre de Ramadi, la principale ville de la province sunnite d'al-Anbar. Selon un responsable des forces de sécurité irakiennes, une offensive de grande ampleur a pu être contenue près du siège du gouvernement régional.

Publicité

L'assaut a débuté vendredi 21 novembre à coups de mortiers et d'attaques à la voiture piégée. Les jihadistes ont tenté de s'emparer des quelques secteurs encore contrôlés par l'armée irakienne dans la ville de Ramadi. Selon un officier des forces irakiennes interrogé par l'Agence France presse, cet assaut a finalement été repoussé, grâce notamment à un appui aérien et à des renforts venus de Bagdad.

Après Kobane – où l'Etat islamique continue de reculer – et la perte de la ville de Baidji, l'échec de cet assaut démontre que l'organisation Etat islamique ne parvient pas à engranger les victoires facilement, comme c'était le cas en juin et en août dernier. Si le groupe armé ne parvient plus à progresser, c'est sans doute en raison de la plus grande efficacité des raids aériens menée par la coalition anti-jihadiste, et par une plus grande coordination, au sol, avec l'armée irakienne.

Mais même s’il ne parvient plus à progresser, pour l'heure, le groupe continue de contrôler la quasi-totalité des territoires conquis l'été dernier, et il tient d'une main de fer les principales villes irakiennes : Mossoul, Tikrit et Falloujah.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.