Accéder au contenu principal
Yémen, Etats-Unis, al-Qaïda

Yémen: une opération de libération d'otage soutenue par les Etats-Unis

Fin novembre, l'armée yéménite, appuyée par les forces américaines, a mené une opération contre des combattants d'al-Qaïda dans le sud-est du pays.
Fin novembre, l'armée yéménite, appuyée par les forces américaines, a mené une opération contre des combattants d'al-Qaïda dans le sud-est du pays. REUTERS/Mohamed al-Sayaghi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les Etats-Unis ont bel et bien contribué militairement à une opération de l’armée yéménite visant à libérer plusieurs otages retenus par al-Qaïda. L’information a été confirmée ce jeudi 4 décembre par le département de la Défense à Washington, après avoir été largement divulguée par les médias américains.

Publicité

Fin novembre, l'armée yéménite a mené une opération contre des combattants d'al-Qaïda dans le sud-est du pays. Pour ce faire, elle a été appuyée par des commandos américains aussi bien sur le sol que par les airs.

Plusieurs otages ont pu être libérés lors de cette opération. Mais le journaliste américain Luke Somers ne se trouvait pas dans le bâtiment ciblé. A Sanaa, le ministère yéménite de la Défense a expliqué que les terroristes auraient transféré le journaliste juste avant le raid des forces spéciales. Ce photoreporter de 33 ans a été enlevé en septembre 2013 dans la capitale yéménite.

Plus tôt dans la journée du 4 décembre, al-Qaïda dans la Péninsule arabique a diffusé une vidéo dans laquelle l'organisation terroriste menace d'exécuter Luke Somers si Washington ne répondait pas aux exigences du groupe. La vidéo ne détaille pas quelles sont ces revendications.

« Les Etats-Unis ne tolèreront pas l'enlèvement de leurs citoyens et travailleront sans relâche pour tenter de les libérer et pour poursuivre leurs ravisseurs », a indiqué de son côté le Pentagone à Washington.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.