Accéder au contenu principal
Egypte, Turquie, EI

Une autorisation spéciale nécessaire aux Egyptiens allant en Turquie

Un avion militaire égyptien atterrit à l'aéroport du Caire.
Un avion militaire égyptien atterrit à l'aéroport du Caire. AFP PHOTO / STR

Les Egyptiens désireux de se rendre en Turquie auront dorénavant besoin d’une autorisation spéciale. C’est ce qu’a indiqué lundi 8 décembre le porte-parole du ministère de l’Intérieur au Caire.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

La mesure concerne tous les Egyptiens et Egyptiennes âgés de 18 à 40 ans. Elle vise, selon le ministère de l’Intérieur, à empêcher les Egyptiens de rejoindre les « mouvements extrémistes comme l’organisation Etat islamique ou le Front al-Nosra ». L’Egypte exigeait déjà le feu vert préalable des services de sécurité pour ses citoyens désireux de se rendre en Irak et en Jordanie, deux pays ayant des frontières avec la Syrie, pays qui était lui-même sur la liste noire de l'Egypte, à l’aller comme au retour.

Selon des sources à l’aéroport du Caire, cette nouvelle mesure est déjà entrée en vigueur et des dizaines de voyageurs n’ont pas pu embarquer faute de posséder le permis de la sécurité. On indique aussi au ministère de l’Intérieur que la police de l’air et des frontières cherchera dorénavant les tampons turcs sur les passeports des Egyptiens de 18 à 40 ans rentrant au pays.

Selon diverses sources, on comptait près de 350 combattants égyptiens dans les rangs de l’organisation Etat islamique au début de l’année. Nombre d’entre eux ont été tués en Syrie et en Irak, selon des sites jihadistes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.