Accéder au contenu principal
Israël/Territoires palestiniens

Les forces de sécurité israéliennes sur le qui-vive en Cisjordanie

Un soldat israélien monte la garde sur les lieux d'une attaque à l'acide qui a touché au moins une jeune fille palestinienne, près de la colonie Neve Daniel, le 12 décembre 2014.
Un soldat israélien monte la garde sur les lieux d'une attaque à l'acide qui a touché au moins une jeune fille palestinienne, près de la colonie Neve Daniel, le 12 décembre 2014. REUTERS/Ronen Zvulun
Texte par : RFI Suivre
2 min

Au lendemain des funérailles du haut responsable palestinien Ziad Abou Eïn, des manifestations étaient prévues en Cisjordanie, après la prière islamique traditionnelle du vendredi. Les forces de sécurité israéliennes ont été renforcées, mais à la mi-journée, aucun de mouvement de colère particulier n'a été remarqué, mise à part deux attaques isolées, dans le nord du territoire et une autre non loin de Jérusalem.

Publicité

Article mis à jour régulièrement
Avec notre envoyé spécial dans le nord de la Cisjordanie, Nicolas Ropert

Plusieurs voitures de police étaient présentes au carrefour de la sortie de Huwara, au nord de la Cisjordanie. Il reste sur place une voiture blanche accidentée de marque Skoda. Selon les militaires israéliens, un Palestinien a jeté sa voiture sur deux soldats qui stationnaient à cet endroit. D’après eux, il ne s’agit pas d’un banal accident. Il y avait une volonté claire de viser les militaires israéliens. Pour l’instant, la tentative d’attaque n’a pas été confirmée par la police israélienne qui évoque un « incident ».

Les deux soldats israéliens ont réussi à éviter le véhicule notamment grâce à des blocs de béton positionnés devant l’arrêt de bus qui leur servait d’abris. Le Palestinien a l’origine de l’attaque a été blessé. Il a été transporté par les services de sécurité israéliens à l’hôpital pour être interrogé.

Cette attaque présumée intervient dans un contexte tendu. Plusieurs manifestations sont prévues ce vendredi. « Une journée de colère » a été lancée par le Fatah après la mort du responsable palestinien Ziad Abou Eïn, tué il y a deux jours. Des affrontements, sans blessés, sont signalés autour de Ramallah dans des villages.

Un autre incident a eu lieu non loin à un checkpoint près de Béthléem et d'un bloc de colonies. Un Palestinien a attaqué des civils israéliens à l'acide. D'après l'AFP, des enfants font partie des victimes. L'assaillant a été « neutralisé » a indiqué l'armée dans un communiqué, précisant que quatre personnes ont été blessées.

Le président de l’Autorité palestinienne devrait rendre sa décision, d'ici dimanche, sur la coopération sécuritaire avec Israël en Cisjordanie. Plusieurs hauts responsables palestiniens ont réclamé la suspension de cet accord.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.