Accéder au contenu principal

De nombreuses arrestations dans une affaire de corruption en Israël

Avidgor Lieberman, chef d'Israel Beitenou, n'est pas inquiété dans l'affaire qui touche plusieurs cadres de son parti.
Avidgor Lieberman, chef d'Israel Beitenou, n'est pas inquiété dans l'affaire qui touche plusieurs cadres de son parti. REUTERS/Baz Ratner/File
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Vingt-quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une vaste affaire de corruption présumée. Parmi elles, des cadres d'un parti politique qui participe à la coalition au pouvoir, la formation ultra-nationaliste Israel Beitenou.

Publicité

Parmi les personnes soupçonnées figure Faina Kirschenbaum, vice-ministre de l'Intérieur et députée israélienne. Elle a été interrogée pendant sept heures par la police et remise en liberté contrairement à sa fille qui est maintenue en garde à vue jusqu'à dimanche.

C'est dire si le scandale fait du bruit en Israël. La police soupçonne l'existence d'un vaste réseau de corruption. Des milions de shekels (monnaie israélienne) auraient été détournés des fonds de l'Etat et versés à des associations proches du parti Israel Beitenou, en échange de nominations dans la fonction publique. Le scandale éclate en pleine campagne électorale en Israël, où des législatives anticipées auront lieu en mars prochain.

C'est donc une mauvaise nouvelle pour cette formation d'extrême droite qui attire l'électorat israélien originaire de l'ex-Union soviétique. Elle compte treize députés sur cent-vingt à la Knesset, le Parlement de l'Etat hébreu.

Avigdor Lieberman, chef de ce parti et actuel ministre des Affaires étrangères, n'est pas concerné par l'enquête en cours. Mais il a, dans le passé, été inculpé ou cité à plusieurs reprises dans d'autres affaires de corruption présumée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.