Accéder au contenu principal
Egypte

Egypte: peine allégée pour les huit homosexuels accusés de débauche

Les huit Egyptiens condamnés pour homosexualité lors de leur premier procès au Caire, le 1er novembre 2014.
Les huit Egyptiens condamnés pour homosexualité lors de leur premier procès au Caire, le 1er novembre 2014. AFP/STR
Texte par : RFI Suivre
1 mn

La justice égyptienne revient sur la peine infligée à huit homosexuels. Le tribunal correctionnel du Caire a réduit leur condamnation à un an de prison. Le 1er novembre, ils avaient écopé de trois ans d'emprisonnement pour « diffusion d'images incitant à la débauche ».

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

L’affaire avait fait grand bruit après la diffusion sur internet d’un simulacre de mariage gay sur un bateau. La police avait mené une enquête et arrêté huit participants à la soirée qui se déroulait sur le Nil. L’examen médico-légal auquel les accusés ont été soumis avait conclu qu’ils n’avaient pas eu de rapports homosexuels. Ils ont toutefois été poursuivis pour incitation à la débauche.

Mais si la peine a été allégée pour ces huit personnes, le procès de 26 homosexuels présumés vient de s’ouvrir la semaine dernière au Caire. Ils avaient été arrêtés début décembre dans un hammam populaire et accusés d’atteinte aux mœurs et d’incitation à la débauche.

Rappelons qu’il n’y a pas de loi en Egypte qui sanctionne l’homosexualité. L’affaire des 26 avait été déclenchée par la présentatrice d’un programme de télévision à scandale. Les homosexuels présumés, dont une vingtaine ont été libérés par le parquet, avaient été filmés nus pendant qu’ils étaient conduits au fourgon de police. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.