Israël / Territoires palestiniens

Benyamin Netanyahu: Tsahal ne sera pas «traînée» devant la CPI

Un soldat de Tsahal prépare son équipement à la frontière sud avec Gaza, le 1er août 2014.
Un soldat de Tsahal prépare son équipement à la frontière sud avec Gaza, le 1er août 2014. AFP PHOTO / JACK GUEZ

Israël répond fermement aux initiatives palestiniennes de la semaine : la résolution finalement rejetée à l'ONU et surtout la demande d'adhésion à la Cour pénale internationale. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu, qui réunissait son gouvernement ce dimanche matin pour le traditionnel conseil des ministres, ne mâche pas ses mots.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem,Michel Paul

Visiblement la décision palestinienne de faire appel à la Cour pénale internationale provoque la colère en Israël. « Nous ne permettrons pas que les soldats et les officiers de Tsahal soient traînés devant le tribunal de La Haye » proclame le chef du gouvernement israélien Benyamin Netanyahu dès l'ouverture du Conseil des ministres hebdomadaire à Jérusalem. «  L'Autorité palestinienne a décidé de se confronter à l'Etat d'Israël et nous ne resterons pas les bras croisés » ajoute le Premier ministre. « Ceux qui doivent être poursuivis sont les dirigeants de l'Autorité palestinienne qui ont fait une alliance avec les criminels de guerre du Hamas » dit-il encore.

A la présidence du Conseil israélien, on laisse entendre que les dirigeants palestiniens pourraient être poursuivis aux Etats-Unis et ailleurs pour crimes contre l’humanité, sans donner plus de précisions. Israël, indique-t-on encore, prépare une série de réactions et sanctions qui s’ajouteront au gel du transfert de plus de 100 millions d'euros de taxes collectées par Israël pour le compte de l'autorité palestinienne.

Selon le quotidien Haaretz, il n’est pas question à ce stade toutefois de renforcer la construction très contestée dans les colonies de peuplement en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Pour le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Liebermann, les événements des derniers jours prouvent que les accords d'Oslo entre Israël et l'OLP sont bel et bien morts.

Netanyahu sait que la route est grande ouverte devant lui...

L'analyse de Hasni Abidi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail