Israël

Israël: le slogan de campagne d'Avigdor Lieberman passe mal

Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères, le 2 décembre 2014.
Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères, le 2 décembre 2014. REUTERS/ Ronen Zvulun
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Polémique en Israël autour de la campagne électorale d’un candidat aux élections de mars prochain. Avigdor Lieberman, actuel ministre des Affaires étrangères israélien, est accusé d’avoir choisi un slogan raciste et illégal, « Ariel en Israël, Oum el-Fahem en Palestine ». Un élu de gauche menace de saisir la justice.

Publicité

Avec notre correspondante à JérusalemMurielle Paradon

Avigdor Lieberman a encore frappé. Celui qui dirige le parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou (Israël notre maison) a choisi un slogan de campagne pour le moins provocateur : « Ariel en Israël, Oum el-Fahem  en Palestine ». Ce qui signifie que les colonies de Cisjordanie doivent être rattachées à Israël et les villes arabes israéliennes à un futur Etat palestinien. Ce n’est pas la première fois qu’Avigdor Lieberman met le sujet sur la table. Pour lui, il faut inciter les Arabes israéliens à aller vivre côté palestinien, quitte à les payer pour cela.

Le slogan de campagne n’a en tout cas pas plu à la gauche. Et un député arabe israélien a menacé de saisir la justice pour faire interdire le slogan qu’il qualifie de « raciste et illégal ». Avigdor Lieberman promet aussi, s’il est élu, de détruire le Hamas et de se débarasser de Mahmoud Abbas, le président palestinien. Pour l’instant, son parti est bas dans les sondages dans la perspective des élections de mars prochain en Israël. Il faut dire qu'il a été éclaboussé récemment par une affaire de corruption.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail