Irak

Irak: après la prise d’al-Baghdadi, l'EI attaque une base militaire

L'armée irakienne a opposé une résistance farouche pour contrer l'attaque de l'organisation Etat islamique lancée contre la base aérienne d’al-Assad.
L'armée irakienne a opposé une résistance farouche pour contrer l'attaque de l'organisation Etat islamique lancée contre la base aérienne d’al-Assad. US Army/Spc. Breeanna DuBuke

En Irak, la ville d’al-Baghdadi, à l’ouest du pays, est désormais sous le contrôle des jihadistes du groupe Etat islamique qui ont également lancé un assaut contre une base aérienne dans cette région où 300 militaires américains entraînent des soldats irakiens.

Publicité

Après la prise d’al-Baghdadi, Washington a immédiatement réagi. Le Pentagone minimise la portée de la conquête de cette petite ville. C’est la première fois en deux mois si ce n’est plus, explique un responsable américain, que les jihadistes parviennent à gagner un tant soit peu de terrain.

Al-Baghdadi est située dans la province d'al-Anbar, dans l'ouest du pays, et était jusqu'ici l'une des rares localités de la région encore sous le contrôle du gouvernement. Une sorte d’îlot au cœur des territoires jihadistes.

Et c’est non loin de là, à huit kilomètres à peine, que se trouve la base aérienne d’al-Assad où 300 militaires américains ont posé leur paquetage et forment actuellement les forces de sécurité irakiennes.

Depuis plusieurs mois, cette base est considérée comme une priorité pour les jihadistes. A peine al-Baghdadi tombée sous leur emprise, les combattants de l’organisation Etat islamique se sont empressés de lancer un nouvel assaut pour prendre cette imposante position militaire. Mais leur attaque s’est heurtée à une résistance farouche. Appuyées par les avions de combats de la coalition internationale, les troupes irakiennes ont pu repousser l’offensive.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail