Egypte / Rafale

La France et l'Egypte signent le premier contrat à l'export du Rafale

Le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi présents à la signature du contrat historique sur les 24 Rafales vendus par la France à l'Egypte, le 16 février 2015.
Le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi présents à la signature du contrat historique sur les 24 Rafales vendus par la France à l'Egypte, le 16 février 2015.

La France a signé ce lundi 16 février au Caire le premier contrat d'exportation de son avion de combat Rafale avec l'Egypte. Un contrat historique qui renforce les liens politiques et industriels franco-égyptiens. Cette vente marque aussi le soutien de Paris au président égyptien Abdel Fattah al-Sissi dans un contexte géopolitique tendu après la décapitation par des hommes se réclamant du groupe Etat islamique de 21 coptes égyptiens en Libye.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

C’est en grande pompe que les contrats d’achat des Rafales et de la frégate FREMM ont été signés au palais présidentiel d’Héliopolis. Un cérémonial qui a été voulu par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui a assisté à la séance de signatures. Un geste visant à mettre en relief le caractère historique de l’événement ainsi que la solidité des relations entre l’Egypte et la France.

Les ministres égyptien et français de la Défense ont souligné dans leurs discours l’étroitesse des liens entre Le Caire et Paris et le fait que cet accord constituait un bon qualitatif des relations tant au niveau militaire que politique et industriel.

Le ministre égyptien a longuement insisté sur le danger du terrorisme qui a frappé les deux pays et sur la nécessité de coopérer pour y faire face. De son côté, le ministre français Jean-Yves Le Drian a exprimé les condoléances du président François Hollande et du peuple français à l’Egypte après l’assassinat des 21 coptes en Libye et a, lui aussi, souligné le danger d’expansion de la menace terroriste que la France et l’Egypte combattaient.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail