Accéder au contenu principal
Israël / Législatives

A Tel Aviv, des manifestants réclament le départ de Netanyahu

Place Rabin à Tel Aviv, des dizaines de milliers de manifestants rassemblés contre l'actuel Premier ministre Benyamin Netanyahu à dix jours des législatives, le 7 mars 2015.
Place Rabin à Tel Aviv, des dizaines de milliers de manifestants rassemblés contre l'actuel Premier ministre Benyamin Netanyahu à dix jours des législatives, le 7 mars 2015. AFP PHOTO / JACK GUEZ
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un grand rassemblement s'est déroulé à Tel Aviv, en Israël, ce samedi 7 mars au soir. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté à l'appel d'une ONG pacifiste contre la politique de Benyamin Netanyahu, l'actuel Premier ministre, à dix jours des élections législatives.

Publicité

Avec notre correspondante à Tel Aviv,  Murielle Paradon

La place Rabin à Tel Aviv est noire de monde. « Bibi à la maison ! », scande la foule. « Bibi », c'est Benyamin Netanyahu, l'actuel Premier ministre dont ces Israéliens ne veulent plus. Aude Amaraggi, la soixantaine, porte les couleurs vertes du parti de gauche Meretz : « Israël a besoin de changement, dit-elle, c’est la raison pour laquelle nous sommes ici. Tout doit changer : faire la paix avec nos voisins, les mêmes droits civiques pour tous les citoyens israéliens, quelle que soit leur confession ou leur religion. »

Les manifestants venus de tout le pays réclament la paix avec les Palestiniens. Et ce n'est pas Netanyahu qui peut l'apporter, selon Jérémy Liban, 32 ans : « On n’a pas d’autre choix que de faire la paix. Netanyahu, c’est quelqu’un qui sait parler mais ça s’arrête aux mots. On ne ressent aucune sécurité. » Point d'orgue du rassemblement : le discours d'un ancien chef des services secrets israéliens, qui dénonce l'échec de la politique de M. Netanyahu sur la paix. « Votez en conscience », dit-il, pour le changement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.