Accéder au contenu principal
Irak

Irak: offensive gouvernementale à Tikrit sous coordination iranienne

Un véhicule blindé de l'armée irakienne au côté de la milice Hashid Shaabi affronte le groupe EI à al-Alam, le 10 mars 2015.
Un véhicule blindé de l'armée irakienne au côté de la milice Hashid Shaabi affronte le groupe EI à al-Alam, le 10 mars 2015. REUTERS/Thaier Al-Sudani
Texte par : RFI Suivre
1 min

Depuis juin dernier, la ville de Tikrit était aux mains des jihadistes de l'organisation Etat islamique..Le gouvernement irakien a fait de sa reconquête une priorité absolue.Tenir la ville natale de Saddam Hussein permettrait ensuite de marcher vers la ville de Mossoul.

Publicité

Plus de 20 000 soldats, sans compter les miliciens chiites et des combattants issus de tribus sunnites, ont été jetés dans la bataille depuis une dizaine de jours. L'idée est de prendre la ville pour ensuite marcher vers Mossoul, la seconde ville d'Irak aux mains également des jihadistes du groupe Etat islamique.

Mais la bataille de Tikrit est loin d'être une formalité. Les forces gouvernementales avancent certes à l'intérieur des faubourgs nord et sud, mais il faut se battre chèrement, au rythme d'une rue toute les trente minutes selon divers témoignages.

Coordonnée en partie par des officiers iraniens, l'offensive gouvernementale est ralentie également par des guerriers aguerris, qui ont fait exploser des ponts sur le Tigre pour gêner les mouvements de l'adversaire. Ils ont également piégé les rues et utilisent des snipers qui s'avèrent redoutables.

Malgré cela, le drapeau irakien flotte déjà sur plusieurs quartiers de la ville, notamment sur celui de Kadissiya. Grâce à l'usage d'hélicoptères pour terrasser les tireurs embusqués, les forces gouvernementales progressent coûte que coûte, mais ce sera probablement une victoire chèrement payée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.