Accéder au contenu principal
Syrie / EI

Syrie: multiplication des combats au sein du groupe EI

Militants de l'organisation Etat islamique dans la région de Raqqa, en Syrie, juin 2014.
Militants de l'organisation Etat islamique dans la région de Raqqa, en Syrie, juin 2014. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les combats fratricides au sein du groupe extrémiste Etat islamique se multiplient, selon des sources proches de l'opposition et du régime syrien. Ces affrontements se sont déroulés au nord et à l'est de la Syrie.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

L'un des incidents les plus graves se serait déroulé il y a une semaine dans la ville d'al-Bab, le principal bastion de l'organisation Etat islamique dans la province d'Alep, à 30 kilomètres de la frontière turque. Des affrontements auraient opposé des jihadistes européens qui s'étaient évadés d'une prison où ils étaient détenus pour avoir fait défection, à d'autres combattants du groupe. L'Observatoire syrien pour les droits de l’homme (OSDH) avance le bilan de dix morts lors de ces combats. A la faveur du désordre qui a suivi la bataille, une centaine d'autres détenus se sont enfuis.

Des incidents similaires ont été rapportés dans la province de Raqqa, le fief de Daech au nord-est de la Syrie. C'est pratiquement toujours le même scénario : des jihadistes européens ou étrangers font défection et tentent de rejoindre la Turquie. Certains sont rattrapés et exécutés, d'autres parviennent à fuir.

Dans la province de Deir Ezzor, limitrophe à l'Irak, un groupuscule qui se fait appeler la « Résistance populaire » a revendiqué plusieurs attaques contre des positions du groupe EI, notamment dans la ville de Mayadine. Il s'agirait de membres de tribus arabes sunnites qui, excédés par les exactions et les règles strictes imposées par le groupe jihadiste, se sont retournés contre lui après avoir combattu dans ses rangs. Dans cette province, l'organisation EI a assassiné l'été dernier quelque 700 membres de la tribu sunnite des Choueitat pour dissuader les habitants contre toute velléité de dissidence.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.