Irak

Les Etats-Unis volent la victoire à Tikrit, selon la milice chiite

Le général Lloyd Austin, lors d'une réunion à Washington DC, le 3 mars 2015.
Le général Lloyd Austin, lors d'une réunion à Washington DC, le 3 mars 2015. Gabriella Demczuk/Getty Images/AFP

L’offensive des forces irakiennes sur Tikrit se poursuit dans le nord de l’Irak. Une opération menée sans l’intervention des milices chiites soutenues par l’Iran, affirme aujourd’hui un général américain. Tandis que le Hezbollah irakien accuse au contraire Washington de « voler la victoire » aux forces irakiennes engagées contre les jihadistes.

Publicité

La guerre des mots, après la guerre sur le terrain. Le général Austin, qui conduit les opérations américaines en Irak, a ainsi dû se justifier devant le Congrès

Des avions de la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis ont bombardé jeudi 26 mars les sites où sont retranchés les combattants de l’organisation Etat islamique à Tikrit. Un appui aérien conditionné à la non participation des milices chiites dans l’offensive menée par les forces irakiennes.

Le sénateur John McCain a ainsi posé plusieurs questions au général Lloyd Austin pour essayer de clarifier la situation à Tikrit.

John McCain : « Est -ce que les milices chiites participent au combat ? »

Général Austin :« Monsieur, il y a environ 4 000 forces de sécurité irakiennes qui combattent dans la zone. Et actuellement, il n’y a pas de milices chiites présentes, comme l’affirment aujourd’hui les forces irkaiennes. Il n’y a pas non plus de mercenaires, donc… »

John McCain : « Donc il ya 4 000 soldats irakiens, mais qui sont les autres ? »

Général Austin : « La milice chiite qui était là s’est retirée de la zone, Monsieur »

Les milices chiites se sont retirées ? Le général américain reconnaît toutefois que les combattants du Hezbollah irakien sont toujours présents dans le secteur, sur l’autre rive du Tigre. Le ministre irakien de la Défense a, de son côté, minimisé le rôle des « conseillers iraniens » présents sur le champ de bataille. 

Mais pour les miliciens chiites engagés depuis près d’un mois dans la bataille contre les jihadistes, les Etats-Unis cherchent ici à tirer la couverture a eux et à « voler la victoire » aux forces irakiennes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail