Syrie

Combats entre Kurdes et groupe EI dans le nord-est de la Syrie

Les dégats après les bombardements dans un quartier d'Alep, le 11 avril 2015.
Les dégats après les bombardements dans un quartier d'Alep, le 11 avril 2015. REUTERS/Rami Zayat

En Syrie les combats se poursuivent à Alep. D'autre part, une vingtaine de jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) ont été tués dans le nord-est du pays dans les combats avec les forces kurdes soutenues par les frappes aériennes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Publicité

Les combats se sont déroulés dans la province d'Hassaké, une région stratégiquement importante, frontalière de la Turquie et de l'Irak et où le groupe Etat islamique a récemment perdu du terrain. Dix membres de la milice kurde YPG ont également été tués. Selon un responsable kurde, l’organisation EI essaie d'ouvrir un nouveau front.

La bataille entre le groupe EI et les Kurdes a commencé après l'assaut lancé par les islamistes entre les localités de Tel Tamr et Tel Hamis, prises par les milices kurdes au groupe EI en février. En revanche, l’organisation Etat islamique détient toujours 200 chrétiens assyriens enlevés dans des villages près de Tel Tamr en février dernier et leur sort reste toujours inconnu.

Un quartier d’Alep bombardé par les rebelles

A Alep cette fois, la deuxième ville de Syrie, les rebelles syriens ont bombardé dans la nuit de vendredi à samedi un quartier de la ville tenu par les forces gouvernementales, Souleimaniyah. On dénombre une dizaine de morts selon les autorités officielles. Les rebelles, déployés dans une partie de la ville et ses alentours, ont repoussé à plusieurs reprises les tentatives menées par l'armée gouvernementale et les milices alliées à Damas pour couper les lignes de ravitaillement reliant l'agglomération à la Turquie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail