Israël

Israël clôt le dossier de la mort de 4 enfants palestiniens

La plage de Gaza pendant quelques heures d'accalmie, durant une trêve lors des bombardements israéliens de l'été 2014.
La plage de Gaza pendant quelques heures d'accalmie, durant une trêve lors des bombardements israéliens de l'été 2014. RFI/Nicolas Ropert
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'image avait fait le tour du monde : quatre enfants palestiniens de Gaza jouaient au football sur la plage. Un obus de l'armée israélienne les fauche. C'était en 2014. Le procureur général militaire vient de conclure que la procédure d'attaque en question était conforme aux dispositions du droit israélien et du droit international.

Publicité

L'armée israélienne a annoncé jeudi qu'elle abandonnait les poursuites dans l'enquête sur la mort de quatre enfants de 9 à 11 ans sur une plage de Gaza en plein conflit l'été dernier, et que le dossier était clos sans que personne ne soit condamné.

« Le dossier a été clos après une enquête criminelle complète », selon un communiqué militaire. Une enquête criminelle sur une attaque contre un café dans laquelle 9 personnes avaient perdu la vie a par contre été ouverte.

Quatre garçons qui avaient entre 9 et 11 ans jouaient sur la plage dans la ville de Gaza lorsqu'ils ont été touchés par des frappes, sous les yeux de plusieurs journalistes. Les enquêtes sur un raid mené le 21 juillet sur un quartier résidentiel de Gaza, dans lequel 15 personnes sont mortes, et sur une frappe menée le 29 juillet dans la ville de Khan Younès, qui a tué plusieurs membres d'une même famille, ont aussi été closes.

Fin avril, la justice militaire israélienne avait inculpé trois soldats pour pillage, les premiers à être poursuivis pour des agissements de l'armée lors de la dernière guerre de Gaza, qui a fait rage à l'été 2014 dans l'enclave palestinienne.

Le conflit a tué environ 2 200 Palestiniens, dont 1.500 civils selon l'ONU, et détruit de larges pans du territoire. Côté israélien, 73 personnes ont trouvé la mort, dont 67 soldats.
La conduite de cette guerre par Israël fait l'objet de différentes enquêtes internationales, qu'Israël juge partiales, assurant être capable de rendre la justice lui-même.

Les dirigeants palestiniens eux veulent faire juger les dirigeants israéliens par la justice internationale pour crimes de guerre. Ils ont pour cela demandé d'adhérer à la Cour pénale internationale (CPI), dont ils sont devenus membres le 1er avril. La mort des quatre cousins sur une plage de Gaza pourrait faire partie du dossier présenté à la CPI contre les dirigeants israéliens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail