Irak

Irak: l’armée à la reconquête de l’Anbar

Le premier objectif visé par l'armée irakienne est Falloudja (ici, l'armée à proximité de la ville, en mai 2014).
Le premier objectif visé par l'armée irakienne est Falloudja (ici, l'armée à proximité de la ville, en mai 2014). REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une offensive visant à reprendre la province d’Anbar à l’organisation Etat islamique a été lancée ce lundi matin par l’armée irakienne, soutenue par des milices chiites. L’information a été confirmée officiellement à la télévision publique par le porte-parole de l’armée, ainsi que dans un communiqué publié par celle-ci.

Publicité

Les troupes irakiennes ont rencontré une opposition farouche des jihadistes. Ceux-ci ont notamment fait exploser cinq voitures piégées conduites par des kamikazes. Ils ont également tiré des roquettes pour tenter de freiner l’avancée des forces gouvernementales.

Le premier objectif visé par l'armée irakienne est la ville de Falloudja, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Bagdad. Toutefois, la priorité stratégique de l’opération reste Ramadi, chef-lieu de la province d’Anbar, la plus vaste du pays.

Les quatre premiers chasseurs F-16 irakiens sont arrivés lundi sur la base aérienne de Balad, au nord de Bagdad. L’Irak en a acheté 36, mais la livraison avait été retardée pour des motifs de sécurité. On ignore si les quatre premiers appareils vont être immédiatement engagés dans la bataille pour l’Anbar. De toute manière, ils ne devraient pas changer la donne dans la lutte contre les jihadistes, déjà cible des frappes des avions de la coalition internationale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail