Iran

Accord sur le nucléaire: l’espoir prudent de la rue iranienne

Des Iraniens dans les rues de Téhéran, le soir de la signature de l'accord sur le nucléaire iranien à Vienne, mardi 14 juillet.
Des Iraniens dans les rues de Téhéran, le soir de la signature de l'accord sur le nucléaire iranien à Vienne, mardi 14 juillet. Reuters-TIMA
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Les Iraniens ont fêté l'accord sur le nucléaire obtenu par le chef de la diplomatie du pays, Mohammad Javad Zarif, après 22 ans de négociations ardues avec les grandes puissances. Une signature saluée comme une victoire par le président Hassan Rohani.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

En voiture ou à pied, avec des drapeaux tricolores rouge, blanc et vert, mais aussi des posters de Mohammad Javad Zarif, des dizaines milliers de personnes sont descendues dans la rue, tard le soir, mardi, pour fêter l'accord sur le nucléaire qui met fin à douze ans de crise. Sur les principales places et avenues de la capitale, mais aussi dans les villes de province, on a vu les mêmes scènes de liesses populaires.

Le chef de la diplomatie iranienne s'est rendu directement de Vienne à la ville sainte de Machhad, dans le nord-est de l'Iran, où se trouve le mausolée de l'imam Reza, vénéré par les musulmans chiites comme le huitième successeur du prophète. Là aussi, des milliers de personnes l'attendaient à la sortie de l'aéroport pour saluer son « exploit ». Mohammad Javad Zarif a expliqué qu'il avait le voeux de se recueillir au mausolée de l'imam Reza en cas d'accord sur le dossier nucléaire.

Des espoirs, malgré un impact immédiat limité

Mais dans les faits, si l'accord promet la levée progressive des sanctions, il ne devrait pas changer la situation économique des Iraniens dans l’immédiat. Malgré cela, indéniablement, il crée un certain espoir et va changer le climat, en donnant des perspectives positives pour l'économie iranienne, ce qui pourrait relancer l'activité. L'accord permet aussi à l'Iran d’entamer une normalisation de ses relations extérieures, ce qui est perçu de manière positive par les Iraniens qui ont célébré la signature dans la rue.

Le président Hassan Rohani affiche en tout cas sa satisfaction : deux ans après son élection, il a pu déclarer que « tous les objectifs de l'Iran ont été atteints ». En plus de la levée des sanctions, l'accord permet en effet à l'Iran de maintenir son programme nucléaire, avec certaines restrictions. Mais le pays pourra relancer ses activités au terme d’une période de dix ans.

Paroles d'Iraniens dans les rues de Téhéran

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail