Yémen

Yémen: les forces pro-Hadi disent avoir repris une base aérienne

Une attaque aérienne de la coalition sur un dépôt d'armes à Sanaa, le 7 juillet.
Une attaque aérienne de la coalition sur un dépôt d'armes à Sanaa, le 7 juillet. AFP PHOTO / MOHAMMED HUWAIS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Au Yémen, les combats entre la rébellion houthi et les forces loyalistes appuyées par la coalition internationale formée par l'Arabie saoudite se poursuivent. Depuis ce lundi matin, une vaste offensive se déroule autour d'une base aérienne située au nord d'Aden. Une position très importante, défendue par les rebelles houthis. En fin d’après-midi, les forces fidèles au président Hadi affirment avoir repris la base aérienne.

Publicité

Pour s'emparer de la base aérienne d’Al Anad, les forces loyalistes et la coalition arabe ont déployé des moyens très importants. Selon des sources militaires citées par l'Agence France-Presse, l'attaque a été précédée par le déploiement autour de la base de plusieurs centaines de combattants, équipés de chars, de blindés et de véhicules fournis par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite. L'objectif de cette offensive : la base aérienne d'Al Anad, tombée en mars dernier aux mains des rebelles houthis.

Il s'agit de la plus grande base aérienne du pays, située à une soixantaine de kilomètres d'Aden. Sa prise permettrait de sécuriser la ville d'Aden, dont les rebelles houthis ont été délogés le mois dernier, et d'élargir la zone contrôlée par les forces loyalistes avec le soutien de la coalition arabe.

Les forces fidèles au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi disent avoir repris la base aérienne dans l’après-midi après de violents combats qui ont fait plusieurs dizaines de morts ou prisonniers parmi leurs adversaires houthis, a annoncé le commandant de l'opération, le général Fadel Hassan. Plusieurs centaines de miliciens chiites ont fui la base située à 50 km au nord d'Aden, la grande ville portuaire du sud du pays que les forces pro-Hadi ont reconquise en juillet. Les troupes présidentielles ratissent le site pour en déloger les derniers combattants ennemis, a-t-il ajouté.

Parallèlement à cette offensive, plusieurs centaines de soldats envoyés par les pays du Golfe ont débarqué à Aden, avec plusieurs dizaines de chars et de blindés. Il s'agit du plus grand contingent de la coalition à se déployer sur le sol yéménite depuis le début de la guerre. Leur arrivée pourrait avoir pour objectif le retour à Aden, du gouvernement yéménite, chassé par les Houthis en mars dernier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail