Cisjordanie

Bébé brûlé, terrorisme juif: malaise chez les colons de Cisjordanie

La colonie d'Ofra, établie en 1975.
La colonie d'Ofra, établie en 1975. AFP PHOTO/MEIR PARUSH
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après un coup de force des autorités israéliennes contre la mouvance extrémiste juive, la société israélienne semble divisée. La plupart des Israéliens ont condamné la mort d'un bébé palestinien, brûlé vif dans l'incendie de sa maison vendredi dernier en Cisjordanie. Mais une partie des colons refuse de blâmer les auteurs présumés de ces actes.

Publicité

Avec notre envoyé spécial de retour de la colonie d'Ofra,  Nicolas Ropert

A la station-service de la colonie d'Ofra, au nord de Ramallah, Moshe veut bien dénoncer les agissements anti-palestiniens. Mais ce colon israélien, résident de la colonie de Shilo, située dans le nord de la Cisjordanie, refuse de donner plus que son prénom.

« Ces agissements sont condamnables. J'espère toujours que les coupables ne sont pas juifs. Mais s'il s'avère que c'est le cas, alors il faudra les arrêter et les emprisonner pour une longue période. Car ce n'est pas en accord avec notre religion : on n'a pas le droit de faire ça à quiconque », concède Moshe.

Situé à l'entrée de la colonie d'Ofra, le petit restaurant d'Aroun Cohen attire une clientèle familiale. Le patron reconnaît que les habitants ne sont pas des modérés. Il en vient d'ailleurs à justifier ce crime lui-même :

« Ici, tout le monde pense que les Israéliens se sont simplement vengés d'une précédente attaque palestinienne. Les gens d'Ofra veulent se réveiller libres et en sécurité. Mais ce n'est pas le cas, parce que les Palestiniens nous attaquent sans cesse. Donc, les plus jeunes voient ça et font la même chose. »

Pour le restaurateur, les arrestations ne suffiront pas à calmer les choses en Cisjordanie. Au contraire même, elles pourraient engendrer davantage de violences. Dès qu'une tête est coupée, trois autres apparaissent, affirme le patron du restaurant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail