Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Turquie

Les Etats-Unis déploient leurs premiers F16 en Turquie

Six chasseurs F16 américains ont été envoyés dimanche sur la base d'Incirlik, à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne, utilisée par l'Otan pour une période indéterminée.
Six chasseurs F16 américains ont été envoyés dimanche sur la base d'Incirlik, à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne, utilisée par l'Otan pour une période indéterminée. REUTERS/U.S. Air Force/Airman 1st Class Deana Heitzman
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les Etats-Unis ont déployé leurs six premiers avions chasseurs F16 sur la base d'Inçirlik en Turquie. Bien que le gouvernement turc soit un allié de l'administration américaine, il a fallu un an de négociations avant qu'Ankara ne donne son accord à ce déploiement dont l'objectif est d'atteindre plus facilement les bases du groupe Etat islamique dans la région.

Publicité

Le site de l'armée américaine en Europe publie une photo des six avions F16, désormais stationnés dans le sud de la Turquie. Ces appareils sont arrivés dimanche, en provenance de la base d'Aviano en Italie. Les F16 sont accompagnés par un contingent de 300 militaires, indique la correspondante de RFI à Washington, Anne-Marie Capomaccio.

Ce déploiement, obtenu après une longue négociation entre Ankara et Washington, place les chasseurs à 30 minutes de vol de la plupart de leurs cibles, les bases du groupe Etat islamique en Syrie. La Turquie a longtemps hésité avant de donner son feu vert. Washington refuse d'établir un lien entre ce revirement dans la stratégie turque et les récents bombardements d'Ankara sur les Kurdes du PKK. Les Américains se disent aux côtés de leur allié dans sa lutte « contre tous les terroristes, dont le PKK fait partie », dixit le département d'Etat.

Les premiers bombardements américains contre le groupe Etat islamique en Syrie sont intervenus voilà un an tout juste. Selon le Pentagone, 5 600bombes ont été lâchées depuis le 8 août 2014.

Un tournant stratégique

La Turquie avait déjà annoncé qu'elle autoriserait désormais les appareils américains à utiliser ses infrastructures, rappelle le correspondant de RFI à Istanbul, Alexandre Billette. Pour la première fois, des drones américains ont décollé mercredi dernier de bases turques pour effectuer des frappes contre des objectifs du groupe Etat islamique, mais jamais jusqu'à maintenant des avions avec pilotes n’avaient pu se positionner sur les bases aériennes du pays.

Ankara confirme donc ainsi son revirement stratégique suite à l'attentat de Suruc le 20 juillet, qui a fait 32 morts. La Turquie autrefois réticente à combattre les islamistes radicaux pour ne pas favoriser l'émergence d'une puissance kurde dans le nord de la Syrie se dit désormais lancée dans une « bataille globale contre l'Etat islamique. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.