Accéder au contenu principal
Irak

Kurdistan irakien: crise autour de la succession du président Barzani

Massoud Barzani, le chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et président du Kurdistan irakien, à Dohuk, dans le nord de l'Irak, le 3 août 2015.
Massoud Barzani, le chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et président du Kurdistan irakien, à Dohuk, dans le nord de l'Irak, le 3 août 2015. REUTERS/Ari Jalal
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le mandat du président du Kurdistan irakien Massoud Barzani a expiré ce jeudi, plongeant cette région autonome du nord de l'Irak dans une crise juridique et politique que les dirigeants tentent de régler.

Publicité

Massoud Barzani, le chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK), préside le Kurdistan irakien depuis dix ans. Il a été élu par le Parlement régional en 2005 puis au suffrage universel en 2009 pour quatre autres années.

La loi ne prévoit que deux mandats pour le président du Kurdistan irakien. En 2013, les partis kurdes avaient décidé d'un commun accord de reconduire dans ses fonctions Massoud Barzani jusqu'en 2015. Ce dernier voudrait voir son mandat reconduit encore une fois, mais les autres partis kurdes ne l'entendent pas de cette oreille. C'est donc une véritable crise politique et juridique qui est ouverte.

Faute de solution, le chef du Parlement pourrait théoriquement assurer l'intérim pour une période de deux mois jusqu'à la tenue d'élections. Mais cette éventualité provoque la colère de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), l'éternel rival du PDK de Massoud Barzani. L'ensemble des partis kurdes se réunit ce jeudi pour tenter de trouver un accord.

Massoud Barzani, 68 ans, et son clan détiennent des fonctions-clés au sein du pouvoir, qui leur permettent de contrôler notamment les services de renseignement et les principaux médias. Et rien ne dit que le clan Barzani acceptera facilement de s'en défaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.