Accéder au contenu principal
Irak

Irak: al-Sistani demande au gouvernement d'accélérer les réformes

L'ayatollah Ali al-Sistani à Najaf, le 24 juillet 2015.
L'ayatollah Ali al-Sistani à Najaf, le 24 juillet 2015. AFP PHOTO/STR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La plus haute autorité religieuse chiite en Irak, l'ayatollah Ali al-Sistani, a pressé vendredi le gouvernement d'accélérer le rythme des réformes qu'il a engagées récemment contre la corruption et la mauvaise gouvernance.

Publicité

Il prend la parole en public, rarement, très rarement, mais quand il parle ses propos ont valeur de commandement. Le grand ayatollah irakien Ali al-Sistani, cette fois, enjoint le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi d'accélérer les réformes contre la corruption et la mauvaise gouvernance.

« Nous souhaitons que les réformes soient appliquées aussi rapidement que possible », a ainsi insisté le chef religieux dans un prêche lu en son nom par un de ses représentants. L'ayatollah al-Sistani, révéré par des millions de musulmans chiites, avait déjà prévenu la semaine dernière que le pays courait des risques importants, notamment de partition, si de « véritables réformes » n'étaient pas mises en oeuvre.

Ces dernières semaines, les manifestations se sont multipliées à Bagdad et dans le sud du pays contre la corruption et l'incompétence de la classe politique. La population n'en peut plus des coupures quotidiennes d'électricité par des températures dépassant les 50°.

Le Parlement a approuvé le 11 août un plan de réformes proposé par le Premier ministre. Parmi les décisions engagées : la réduction du nombre de postes ministériels ou la baisse du nombre de gardes du corps pour les hauts responsables. Des mesures jugées dérisoires et insuffisantes au regard de la corruption qui gangrène pratiquement toutes les formations politiques du pays.

→ À (RE)LIRE : Irak: le pouvoir tente de répondre à la mobilisation anticorruption

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.