Accéder au contenu principal
Israël

Israéliens tués: des colons réclament vengeance

Des colons se rassemblent non loin du lieu où deux Israéliens ont été tués, la veille, le 2 octobre 2015 en Cisjordanie.
Des colons se rassemblent non loin du lieu où deux Israéliens ont été tués, la veille, le 2 octobre 2015 en Cisjordanie. REUTERS/Abed Omar Qusini
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après l'attaque qui a tué un couple d'Israéliens ce jeudi soir dans le nord de la Cisjordanie, l'armée israélienne s’est déployée. Les contrôles sont renforcés en Cisjordanie et une partie des routes a été bloquée ce vendredi. L'objectif est de retrouver les responsables. Mais aussi éviter une escalade de la violence. Des rassemblements de colons ont eu lieu en Cisjordanie et plusieurs attaques contre des civils palestiniens ont été recensées.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert

Quelques heures après la fusillade qui a coûté la vie à un couple d'Israéliens, des colons sont entrés dans le village de Beitullu, non loin de Ramallah. Ils ont mis le feu à une voiture et ont laissé une inscription en hébreu réclamant vengeance.

Comme les habitants du village, Ahmad Nasser, se sent démuni et abandonné : « C'est un problème pour nous. Les colons viennent comme ils veulent, ce sont des fous. Ils brûlent nos voitures, nos maisons, partout. Eux ils sont protégés, ils ont une police. Mais nous nous n'avons rien de tout ca : pas de police. Moi, je n'ai que mes mains me défendre, c'est tout. »

Oliviers brûlés

Sur les routes de Cisjordanie, plusieurs manifestations de colons se sont improvisées ce vendredi. Certaines ont dégénérées comme à Houwara, non loin de l'endroit où a eu lieu la fusillade. Des dizaines d'oliviers ont été brûlés, ce qui révolte Mahmoud Edmedi, un professeur : « Je suis en colère. Ils nous ont attaqués avec des pierres. Et cet après-midi, ils ont mis le feu dans la montage. Ils ont brûlé des champs. Les soldats protègent les colons. Mais ici c'est notre terre. Nous sommes comme les arbres, comme les cailloux. Nous sommes là et nous ne partirons jamais ! »

Certains Palestiniens réclament une nouvelle Intifada, une insurrection contre Israël, comme la région en a déjà connu par deux fois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.