Accéder au contenu principal
Iran / Syrie / Defense

Iran: un chef des Gardiens de la révolution tué en Syrie

Le général Hossein Hamedani lors d'une cérémonie à Téhéran, le 6 septembre 2011.
Le général Hossein Hamedani lors d'une cérémonie à Téhéran, le 6 septembre 2011. AFP PHOTO / BEHROUZ MEHRI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Iran a confirmé vendredi la mort, en Syrie, d'un haut commandant des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique, le général Hossein Hamedani. Cet officier a été tué dans la région d'Alep, dans le nord-ouest de la Syrie, où il conseillait les forces du président Bachar el-Assad.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Il est le plus haut gradé militaire iranien tué en Syrie. Selon le communiqué des Gardiens de la révolution, le général Hamedani a été tué près d'Alep alors qu'il était en mission pour donner des conseils aux militaires syriens. Il a été tué « par les terroristes de Daech », acronyme en arabe de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), affirme le texte publié sur le site des Gardiens de la révolution. Selon le communiqué, il a joué un rôle important ces dernières années pour renforcer le Front de la résistance islamique, un terme qui désigne l'armée syrienne, les volontaires syriens et le Hezbollah libanais.

Création d'une milice populaire

Des responsables iraniens ont rappelé que le général Hamedani avait joué un rôle central dans la création d'une milice populaire en Syrie et la coordination de son action avec le Hezbollah libanais et l'armée syrienne pour empêcher la chute du gouvernement du président Bachar el-Assad.

L'Iran dément avoir des troupes en Syrie, mais parle seulement de la présence de conseillers militaires. Mais la presse rapporte régulièrement la mort de volontaires iraniens ou afghans tués en Syrie. L'Iran et la Russie sont les principaux soutiens du gouvernement du président Assad. Téhéran a également apporté son soutien aux bombardements russes contre les groupes armés qui combattent le gouvernement syrien.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.