Liban / Syrie

Liban: un haut gradé du Hezbollah tué par les rebelles syriens

Des combattants rebelles dans la ville de Kafr Nabudah, dans la province de Hama. Les forces armées du président Bachar al-Assad poursuivent leur offensive pour prendre le contrôle de cette ville, le 11 octobre 2015.
Des combattants rebelles dans la ville de Kafr Nabudah, dans la province de Hama. Les forces armées du président Bachar al-Assad poursuivent leur offensive pour prendre le contrôle de cette ville, le 11 octobre 2015. REUTERS/Ammar Abdullah
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au quatrième jour de la vaste offensive lancée dans le Nord, l'armée syrienne a poursuivi sa progression, parvenant à reprendre aux rebelles islamistes plusieurs localités dans les provinces de Lattaquié, Hama et Idleb. Le Hezbollah libanais, qui combat aux côtés des forces du régime dans cette région, a perdu l'un de ses principaux commandants militaires.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Hassan Hussein al-Hage est le plus haut gradé du Hezbollah tué par les rebelles depuis l'engagement du parti libanais aux côtés des forces du régime en Syrie il y a trois ans.

Selon des sources informées à Beyrouth, Hassan al-Hage, proche de la cinquantaine, occupait une position clé dans la hiérarchie militaire du Hezbollah et dirigeait les unités du parti déployées dans le centre et le nord de la Syrie. Il serait mort vendredi 9 octobre lors d'un assaut donné par l'armée syrienne et ses alliés contre le village de Mansoura, dans la plaine stratégique d'al-Ghab, reliant les provinces de Lattaquié, Idleb, et Hama, dans le nord de la Syrie.

L'armée syrienne a lancé une offensive majeure dans cette région le 7 octobre, pour reprendre le terrain perdu face à « L'armée de la conquête », une coalition islamiste comptant, entre autres, le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda. La couverture aérienne fournie par l'aviation russe a permis à l'armée syrienne de progresser dans les montagnes au nord de la ville côtière de Lattaquié, dans la plaine limitrophe d'al-Ghab, et dans la campagne d'Idleb.

L'annonce de la mort de Hassan Hussein al-Hage est une preuve de la présence du Hezbollah dans cette région de Syrie éloignée du Liban, et montre le rôle important joué par les alliés étrangers du régime sur tous les fronts du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail