Accéder au contenu principal
Syrie

La Syrie et ses alliés préparent une offensive contre les rebelles

L'armée syrienne et ses alliés iraniens et libanais préparent une importante offensive contre les rebelles, le 14 octobre 2015.
L'armée syrienne et ses alliés iraniens et libanais préparent une importante offensive contre les rebelles, le 14 octobre 2015. AFP/SANA/AFP/Archives
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'armée syrienne ainsi que ses alliés iraniens et du Hezbollah libanais seraient en train de préparer une offensive au sol contre les rebelles dans la province d'Alep avec le soutien de l'aviation militaire russe. Des milliers d'hommes ont été mobilisés pour cette attaque, dont plusieurs unités des Gardiens de la révolution iranienne, récemment dépêchées en Syrie.

Publicité

Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

L'arrivée des contingents iraniens s'est accélérée ces derniers jours et des centaines de soldats et d'officiers auraient déjà été déployés sur différents fronts. Selon des sources bien informées, les militaires iraniens arrivent par l'aéroport Bassel al-Assad à Hmeimim, dans la province côtière de Lattaquié. Une partie de cette base est actuellement utilisée par l'aviation russe, qui y déploie 34 chasseurs et bombardiers et une vingtaine d'hélicoptères.

Le trafic aérien civil a été interrompu depuis plusieurs jours dans cet aéroport international, en raison des activités militaires qui s'y déroulent. Les contingents iraniens seraient acheminés vers Alep, où une vaste offensive serait en préparation à l'est et au nord-est de la ville, contre le groupe Etat islamique, le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda, et d'autres mouvements islamistes.

Entre 7 000 et 10 000 soldats iraniens en Syrie

Des unités iraniennes se battent également aux côtés de l'armée syrienne dans les provinces d'Idleb et de Hama, où les troupes loyalistes ont lancé une offensive majeure, il y a une semaine. Diverses sources affirment que les Iraniens auraient déployé entre 7 000 et 10 000 hommes en Syrie.

Ces informations interviennent alors que l’agence de presse iranienne Tasnim a rapporté mercredi que deux généraux des Gardiens de la révolution avaient été tués au combat en Syrie, ces deux derniers jours. Un autre commandant de ce corps d'élite, le général Hussein Hamadani, avait été tué la semaine dernière près d’Alep.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.