Israël / Territoires Palestiniens

Arrestation en Cisjordanie de l'un des principaux chefs du Hamas

Hassan Youssef, l'un des principaux chefs du mouvement islamiste palestinien Hamas en Cisjordanie occupée, le 10 juin 2014.
Hassan Youssef, l'un des principaux chefs du mouvement islamiste palestinien Hamas en Cisjordanie occupée, le 10 juin 2014. AFP PHOTO/ABBAS MOMANI

Hassan Youssef, le chef du Hamas en Cisjordanie, a été arrêté par les forces israéliennes dans la nuit de lundi à mardi, chez lui à Ramallah. Le dirigeant du parti islamiste palestinien est accusé par les autorités israéliennes d'incitation au terrorisme. Une accusation que nie l'intéressé. Pour certains analystes israéliens, cette arrestation est essentiellement symbolique, Hassan Youssef n'ayant pas de rôle opérationnel au sein du Hamas.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah,  Nicolas Ropert

Nouvelle manifestation ce mardi à Ramallah. Des jeunes Palestiniens ont fait brûler des pneus et ont affronté l'armée israélienne avec des pierres. Toujours le même slogan : « Défendre la mosquée al-Aqsa à Jérusalem », le troisième lieu saint de l'islam, comme le dit un manifestant le visage caché. Quelques jeunes affichent des drapeaux du Hamas, le parti islamiste, mais la plupart n'affichent pas leur couleur politique ou n'en ont pas.

« Symbole de l'impuissance des autorités israéliennes »

Peu se soucient de l'arrestation dans la nuit d'Hassan Youssef, le chef du Hamas cueilli au saut du lit par des soldats israéliens, en banlieue de Ramallah. Ce n'est pas la première fois, loin de là, que le dirigeant du parti islamiste est arrêté. En juin 2014, après le kidnapping puis l'assassinat de trois adolescents israéliens en Cisjordanie, Hassan Youssef avait été arrêté avant d'être libéré un an plus tard sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui.

Son arrestation est « le symbole de l'impuissance des autorités israéliennes », a commenté Anshel Pfeffer, journaliste israélien au quotidien Haaretz. Député du Hamas et figure religieuse, Hassan Youssef n'a, selon son parti, qu'un rôle politique. Le gouvernement israélien veut monter à son opinion publique, très remontée, qu'il agit. Le 1er octobre dernier, dans le nord de la Cisjordanie, un couple de colons israélien était abattu par un commando palestinien. Cette attaque est attribuée au Hamas par Israël, alors qu'était démantelée une cellule islamiste clandestine dans la région.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail