Territoires palestiniens / Israël

Les caméras sur l’esplanade des Mosquées ne font pas l’unanimité

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accepté l'idée jordanienne d'installer sur le site une vidéosurveillance 24H/24.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accepté l'idée jordanienne d'installer sur le site une vidéosurveillance 24H/24. middleeastmonitor.com

Statu quo sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, lieu saint que se partagent les croyants juifs et musulmans, c'est la promesse faite samedi par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. Le chef du gouvernement israélien, le président palestinien et le roi de Jordanie se sont mis d'accord pour installer des caméras de surveillance sur l'esplanade des Mosquées. Des annonces obtenues grâce à la médiation de John Kerry, le secrétaire d'Etat américain. Mais ces annonces déçoivent les Palestiniens. Reportage. 

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah,  Nicolas Ropert

Renvoyant Benyamin Netanyahu à ses responsabilités, Ahmad Tibi, député arabe israélien, a dit regretter la faiblesse des annonces après la médiation du secrétaire d'Etat américain, John Kerry : « Nous sommes déçus de la visite de John Kerry. Le problème ne sera pas résolu avec des caméras ou de la vidéosurveillance dans la mosquée d'al-Aqsa. Mais un accès illimité et sans restriction à tous les musulmans. »

De son épicerie avec vu sur le Dôme du Rocher, Abu Kamel, un commerçant palestinien de 70 ans, lui non plus ne décolère pas. « Nous les Palestiniens, nous savons comment agit le gouvernement israélien. Peut-être qu'il dit des choses, mais on n'en voit pas les effets. Cela fait plus de 40 ans qu'ils nous promettent de ne rien changer. Mais les résultats, où sont-ils ? Rien, c'est du vent. On veut une évolution réelle », dit-il.

Le Premier ministre israélien a promis de conserver le statu quo sur l'esplanade des Mosquées qui réserve aux seuls musulmans le droit d'y prier. Habitant palestinien de Jérusalem-Est, Kalil Naboulsi se félicite de l'installation prochaine de vidéosurveillance sur le lieu saint. « Ces caméras seront les yeux du peuple. On connaitra la vérité, on saura ce qu'il se passe vraiment. Ça nous permettra de savoir exactement ce qui se passe. »

D'autres Palestiniens s'inquiètent au contraire de cette intrusion israélienne sur le troisième lieu saint de l'islam.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail