Accéder au contenu principal
Nucléaire iranien

L’AIEA révèle que l’Iran a cherché à se doter de la bombe avant 2003

Les experts de l'AIEA ont mené une enquête de plusieurs années sur le sujet.
Les experts de l'AIEA ont mené une enquête de plusieurs années sur le sujet. D. Calma/IAEA
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Près de cinq mois après l'accord historique sur le nucléaire iranien, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a rendu publiques les conclusions de son enquête sur l'Iran : Téhéran a bien mené, avant 2003, une série de travaux pour se doter de l'arme atomique.

Publicité

Avec notre correspondant à Vienne, Blaise Gauquelin

C’est la première fois depuis 13 ans que l’Agence est catégorique au sujet du nucléaire iranien : selon elle, Téhéran a bel et bien cherché à avoir la bombe atomique, en tout cas jusqu’en 2003.

Dans ce rapport confidentiel dont RFI s'est procurée une copie, les inspecteurs sont formels : les activités secrètes du régime étaient militaires. Elles se sont déroulées en violation du droit international.

Si l’on en croit les conclusions de l’AIEA, le Guide suprême a donc menti quand il a affirmé, à plusieurs reprises, que les visées nucléaires de son pays avaient toujours été uniquement pacifiques.

L’Iran avait effectué de fortes pressionspour que ces conclusions ne soient jamais rendues. Le régime voulait à tout prix éviter une humiliation internationale. Mais l’AIEA a considéré qu’il en allait de sa crédibilité et que la vérité se devait de triompher, notamment pour décourager d’autres candidats potentiels à l’arme suprême.

Réaction à Téhéran : l'enquête est close. L'AIEA doit aller plus loin, estime de son côté Israël. Les Etats-Unis ont confirmé ce mercredi qu'ils poursuivaient l'application de l'accord sur le nucléaire iranien après la publication du rapport.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.