Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Irak

Soldats irakiens tués: une possible «erreur» impliquant la coalition

Pour le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, la frappe aérienne pourrait être «une erreur impliquant les deux parties».
Pour le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, la frappe aérienne pourrait être «une erreur impliquant les deux parties». REUTERS/Yuri Gripas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a reconnu, ce samedi 19 décembre, une possible responsabilité de la coalition dirigée par les Etats-unis dans la frappe aérienne qui a tué par erreur plusieurs soldats irakiens vendredi.

Publicité

La frappe aérienne, qui a eu lieu vendredi, à l'ouest de Bagdad, semble avoir été « une erreur impliquant les deux parties », a déclaré le chef du Pentagone aux journalistes ce samedi 19 décembre. Ashton Carter a aussi précisé qu'il avait appelé le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi pour lui présenter ses condoléances.

Ces déclarations ont été faites par Ashton Carter lors d'une visite à bord de l'USS Kearsarge, navire d'assaut amphibie qui participe aux opérations de la coalition menée par les Etats-Unis contre le groupe Etat islamique, en Irak et en Syrie.

Une première

Ce serait la première fois qu'une frappe de la coalition visant le mouvement terroriste touche des forces alliées depuis le début de la campagne aérienne, selon les médias américains.

Ashton Carter n'a pas précisé combien de soldats étaient morts dans l'attaque. Selon les autorités irakiennes, 10 soldats ont été tués vendredi dans cette frappe à Fallouja, à l'ouest de Bagdad. Une enquête a été ouverte par Bagdad.

Selon le commandement des forces irakiennes, samedi, les deux premières frappes de la coalition avaient permis à ses soldats de progresser rapidement en direction des zones tenues par l'EI, notamment la ville de Fallouja. Mais la troisième a été menée sans tenir compte de cette progression et alors que jihadistes et soldats irakiens menaient des combats rapprochés.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.